23 juin 2016 / 10:47 / il y a un an

COR-Les marchés parient sur un "Bremain", en hausse à mi-séance

Les Bourses européennes sont en nette hausse à mi-séance et la livre sterling évolue au plus haut depuis six mois face au dollar, signe d'un regain de confiance des investisseurs dans l'issue et les conséquences du référendum britannique sur le maintien ou non du Royaume-Uni dans l'Union européenne. À Paris, l'indice CAC 40 progressait de 2,24% à 12h20. À Francfort, le Dax gagnait 2,3% et à Londres, le FTSE avançait de 1,55% après avoir atteint son plus haut niveau depuis deux mois. /Photo prise le 23 juin 2016/REUTERS

PARIS (Reuters) - (Bien lire à l'avant-dernier paragraphe "Le regain d'appétit pour le risque")

Les Bourses européennes sont en nette hausse à mi-séance et la livre sterling évolue au plus haut depuis six mois face au dollar, signe d'un regain de confiance des investisseurs dans l'issue et les conséquences du référendum britannique sur le maintien ou non du Royaume-Uni dans l'Union européenne.

À Paris, l'indice CAC 40 progressait de 2,24% (98,05 points) à 4.478,55 à 12h20. À Francfort, le Dax gagnait 2,3% et à Londres, le FTSE avançait de 1,55% après avoir atteint son plus haut niveau depuis deux mois. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 prend 1,74% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro 2,3%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 1%.

Sur le marché des changes, la livre sterling s'apprécie de plus de 1,4% face au dollar et a inscrit un plus haut de l'année après la publication d'un sondage réalisé avant le scrutin qui donne quatre points d'avance au camp du "Remain".

Chez le spécialiste des paris Betfair, la cote d'une sortie du pays de l'UE est tombée à 15% seulement, contre plus de 40% il y a une semaine.

La volatilité implicite à un mois de la devise britannique, mesurée par les prix des options, est retombée à moins de 18% contre 25% mercredi, signe d'une diminution chez les cambistes des craintes de fortes fluctuations de la livre au cours des 24 heures à venir.

Côté actions, l'indice de volatilité de l'EuroStoxx 50 rechute de plus de 17%.

Le regain de confiance profite entre autres aux banques, dont l'indice Stoxx prend 2,63%, UniCredit (+4,33%) affiche la plus forte hausse de l'EuroStoxx 50, Société générale gagne 4,25% et Deutsche Bank 4,08%.

La remontée des cours des matières premières, comme le cuivre et le pétrole, profite par ailleurs aux valeurs des ressources de base (+3,2%).

Le regain d'appétit pour le risque se traduit aussi par une remontée des rendements obligataires, celui du Bund à dix ans allemand, valeur refuge par excellence de la zone euro, revenant à près de 0,1%, son plus haut niveau depuis deux semaines.

Sur le marché pétrolier, le Brent, en hausse de 1,8%, a repassé la barre des 50 dollars.

Marc Angrand pour le service français, édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below