16 juin 2016 / 16:06 / dans un an

Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs suivies jeudi à la Bourse de Paris, où l‘indice CAC 40 a reculé de 0,45% à 4.153,01 points, reprenant sa série baissière interrompue la veille (+0,99%) dans un climat d‘inquiétudes à l‘approche du référendum du 23 juin sur le maintien du Royaume-Uni au sein de l‘Union européenne.

LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

* Les valeurs PARAPÉTROLIÈRES ont été une nouvelle fois malmenées après la publication d‘une note de JPMorgan qui anticipe un renforcement des vents contraires pour le secteur en 2016 avec des reports et annulations de contrats.

TECHNIP a reculé de 2,1% à 46,015 euros. MAUREL ET PROM a chuté de 8,71% à 2,83 euros, CGG a perdu 7,69% à 0,6 euro et VALLOUREC a abandonné 3,54% à 3,048 euros.

GTT, spécialiste des systèmes de confinement à membrane pour le transport maritime et le stockage du gaz naturel liquéfié, a concédé 4,79% à 28,495 euros.

* Les valeurs FINANCIÈRES ont accentué leur baisse, bousculées par un environnement de taux très bas et la montée de l‘aversion au risque avec la crainte d‘un “Brexit”.

CRÉDIT AGRICOLE a lâché 1,66% à 7,68 euros, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 1,55% à 30,845 euros et BNP PARIBAS 1,33% à 41,85 euros.

* Dans ce contexte, les valeurs BIOPHARMACEUTIQUES restent pénalisées par leur profil risqué. GENFIT a perdu 5,73% à 22,395 euros, INNATE PHARMA a reculé de 3,55% à 10,32 euros et IPSEN de3,27% à 51,48 euros. AB SCIENCE a chuté de 8,75% à 13,35 euros, parmi les plus fortes baisses du CAC Mid & Small.

* LAFARGEHOLCIM a perdu 2,18% à 36,5 euros. Dans une interview à Reuters, son directeur général Eric Olsen a déclaré que le numéro un mondial du ciment atteindra ses objectifs financiers en 2016 et au-delà, faisant fi des doutes qui ont entraîné une chute de 46% du cours de l‘action depuis la fusion qui a donné naissance l‘an dernier au cimentier franco-suisse.

* En revanche, NOKIA a pris 1,65%. La société a déclaré avoir franchi en hausse le seuil de 95% du capital et des droits de vote d‘Alcatel-Lucent, selon un communiqué de l‘AMF, et a fait état de son intention de lancer un offre publique de retrait après cela.

* ORANGE a grimpé de 1,62% à 14,39 euros, soutenu, selon plusieurs analystes, par des rachats à bon compte, après cinq séances consécutives de baisse (-8,76%) et par l‘annonce de la signature avec ILIAD d‘un avenant à leur contrat d‘itinérance en 2G et 3G qui porte jusqu‘à la fin 2020.

* GEMALTO a progressé de 1,12% à 52,51 euros à la faveur d‘une note de Berenberg, plus positif sur le spécialiste français de la sécurité numérique dans l‘hypothèse notamment d‘un accord sur le rachat de Morpho, filiale sécurité de Safran.

* GROUPE ADP a résisté et grappillé 0,25% à 100,75 euros, soutenu par une note de Goldman Sachs, qui souligne l‘impact favorable pour l‘exploitant aéroportuaire des récents chiffres du trafic, des tarifs et de la tendance des ventes au détail.

* De son côté, DIRECT ENERGIE a chuté de 11,66% à 25 euros. Ecofin a placé avec succès un bloc de 1.684.656 actions Direct Energie, soit les 4,11% du capital qu‘il détenait dans la société, pour un montant d‘environ 42,1 millions d‘euros, a annoncé Société générale, en charge de l‘opération.

* GROUPE PARTOUCHE a gagné 2,5% à 34,85 euros, après une hausse de 4,9% du produit brut des jeux à 158,9 millions d‘euros.

Raphaël Bloch, édité par Matthieu Protard

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below