14 juin 2016 / 06:17 / dans un an

Danone privilégie sa marge plutôt que sa croissance en Chine

PARIS (Reuters) - Danone a annoncé mardi prévoir une accélération de sa marge en 2016, préférant y allouer une partie de ses investissements plutôt que soutenir à tout prix sa croissance dans plusieurs pays émergents, notamment en Chine.

Danone a précisé son objectif annuel de marge et confirmé ses objectifs à moyen terme au vu de l'évolution des marchés dans les pays émergents, et notamment la Chine. Le groupe agroalimentaire vise désormais une amélioration de sa marge opérationnelle courante comprise entre 50 et 60 points de base, alors qu'il visait jusqu'ici seulement une "progression solide". /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

Le groupe agroalimentaire vise désormais une amélioration de sa marge opérationnelle courante comprise entre 50 et 60 points de base en données comparables, alors qu‘il visait jusqu‘ici une “progression solide”. L‘an dernier, le groupe avait affiché une hausse de 17 points de base de sa marge.

“Compte tenu de l’évolution rapide des tendances dans certains pays émergents, en particulier en Chine, nous ajustons notre rythme d’investissements pour 2016 dans ces marchés”, a expliqué Cécile Cabanis, directrice financière du groupe, cité dans un communiqué.

En Bourse, seule valeur du CAC 40 en hausse dans les premiers échanges, l‘action Danone gagne encore 0,26% à 60,63 euros à 9h40.

“La croissance plus faible que prévu dans certaines zones émergentes, en particulier en Chine, donne à l‘entreprise une plus grande latitude pour relever ses marges”, commente MainFirst.

“Plutôt que les dépenser toutes ses ressources sur le marketing, cela permet à la compagnie d‘en répercuter une partie sur le résultat”, ajoute Jon Cox de Kepler Cheuvreux.

Danone, qui a engagé un vaste plan de transformation axé notamment sur la relance en Europe de plusieurs marques célèbres comme Danonino, Actimel et Activia, entend retrouver à l‘horizon 2020 une croissance solide, rentable et durable.

Le groupe a confirmé mardi cet objectif, ainsi que sa prévision de croissance du chiffre d‘affaires pour 2016, de +3% à +5% à données comparables.

“Nous passons d‘une approche de type budgétaire, où les ressources sont prédéterminées et verrouillées pour un exercice entier, à un processus d‘allocation des ressources sur base trimestrielle (...) qui nous permet d‘avoir une approche bien plus dynamique dans nos plans d‘investissement, ce qui est très utile dans un contexte volatile”, a ajouté Cécile Cabanis au cours d‘une téléconférence avec les analystes.

Gilles Guillaume, avec Raphaël Bloch, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below