2 juin 2016 / 11:07 / il y a un an

Les marchés européens légèrement dans le vert à la mi-séance

Les Bourses européennes sont dans le vert jeudi à mi-séance après une matinée hésitante, en attendant l'issue de la réunion de la Banque centrale européenne. À Paris, l'indice CAC 40 était stable (+0,04%, vers 12h30. À Francfort, le Dax prenait 0,09% et à Londres, le FTSE gagnait 0,36%. /Photo d'archives/Kai Pfaffenbach

PARUIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes sont dans le vert jeudi à mi-séance après une matinée hésitante, et Wall Street devrait être virtuellement inchangée, en attendant l'issue de la réunion de la Banque centrale européenne (BCE).

La plupart des intervenants anticipent un statu quo de la BCE en matière de politique monétaire. L'annonce aura lieu à 13h45, avant une conférence de presse à partir de 14h30. La banque centrale devrait toutefois relever ses perspectives de croissance et d'inflation, tout en confirmant les risques négatifs qui pèsent sur l'économie de la zone euro, ainsi que sa propre disposition à prendre de nouvelles mesures de soutien à la croissance.

À Paris, l'indice CAC 40 était stable (+0,04%, soit 1,74 point) à 4.477,13 points vers 12h30. À Francfort, le Dax prenait 0,09% et à Londres, le FTSE gagnait 0,36%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 avance de 0,21% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,23%.

Certains investisseurs s'attendent à un accès de volatilité des marchés lors de l'intervention du président de la BCE, Mario Draghi.

Les secteur automobile (+1%) est en tête des hausses à mi-séance, soutenu notamment par le bond de 3,4% de Fiat Chrysler après l'annonce d'une augmentation de 33% des ventes du constructeur en Italie au mois de mai.

Les valeurs bancaires (+0,9%), celles de l'énergie (+0,65%) et les ressources de base (+0,5%) rebondissent après avoir été les premières visées par les prises de profits la veille.

A Paris, ArcelorMittal reprend 2,7%, deuxième plus forte hausse du CAC 40, derrière Cap Gemini (+3,25% à 87,78 euros) sur lequel Exane BNP Paribas a relevé son objectif de cours de 10% à 99 euros. Aux banques, l'espagnole Caixabank s'adjuge 3,88%, plus forte hausse de l'EuroFirst 300. Crédit agricole et BNP Parinas prennent plus de 2%.

A Francfort, Munich Re perd 2,5% à la suite de quelques abaissements d'objectifs de cours en réaction à l'annonce d'une restructuration en profondeur de son activité d'assurance déficitaire, Ergo.

A Vienne, Voestalpine progresse toujours de plus de 5%, le sidérurgiste ayant annoncé un bénéfice annuel supérieur aux attentes à la faveur d'un accent mis sur la qualité de ses produits.

Sur le marchés des changes, le yen a atteint un pic de deux semaines face au dollar, dopé par l'aversion au risque, des prises de profit sur le dollar, qui a pris plus de 4% face à la devise japonaise en mai, et le sentiment que la politique économique du Japon manque de direction après le report de la hausse de la TVA décidé la veille par le gouvernement.

L'euro progresse également, de 0,13% autour de 1,12 dollar.

Le pétrole se stabilise alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) est réunie à Vienne, où les ministres du Pétrole des pays membres ont peu de chances de parvenir à un accord fixant un nouveau plafond global de production en raison de l'opposition de l'Iran.

Les investisseurs regarderont aussi, aux Etats-Unis, les chiffres ADP de l'emploi dans le secteur privé pour le mois de mai, qui donneront de premières indications avant le rapport du gouvernement sur le marché du travail.

Danilo Masoni, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below