18 avril 2016 / 07:42 / il y a 2 ans

Les Bourses européennes ouvrent en baisse avec le pétrole

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse lundi, dans le sillage des marchés asiatiques plombés par le recul des prix du pétrole après l‘échec de la réunion entre pays producteurs à Doha.

Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse lundi, dans le sillage des marchés asiatiques plombés par le recul des prix du pétrole après l'échec de la réunion entre pays producteurs à Doha. À Paris, l'indice CAC 40 cède 0,93% à 4.453,43 points vers 07h15 GMT. À Francfort, le Dax recule de 0,62% et, à Londres, le FTSE de 0,73%. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski

Les discussions au Qatar entre pays producteurs de pétrole membres de l‘Opep ou extérieurs au cartel se sont achevées dimanche sans accord sur un gel de la production.

À Paris, l‘indice CAC 40 cède 0,93% à 4.453,43 points vers 07h15 GMT. À Francfort, le Dax recule de 0,62% et, à Londres, le FTSE de 0,73%.

L‘indice EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 1,01% et le FTSEurofirst 300 0,92%.L‘indice du secteur européen de l‘énergie chute de près de 4% avec notamment Total en recul de 4,6%, Royal Dutch Shell (-3,9%), BP (-3,5%) ou encore Repsol (-5,7%).

Le secteur des matériaux de base est aussi en net repli, l‘indice pan-européen correspondant cédant plus de 3,2% avec notamment Anglo American (-4,7%), BHP Billiton (-3,3%) et Rio Tinto (-2%).

Parmi les valeurs individuelles, la banque espagnole Caixabank recule de près de 2,7% après avoir annoncé son intention de lancer une offre en numéraire sur les 56% qu‘elle ne détient pas encore de la portugaise BPI, toujours suspendue à la Bourse de Lisbonne.

Reckitt Benckiser évolue à l‘inverse de la tendance générale et prend 1% à la Bourse de Londres après fait état d‘un chiffre d‘affaires trimestriel supérieur aux attentes et confirmé ses objectifs annuels.

Les cours du pétrole, qui avaient lourdement chuté en Asie, ont effacé une partie de leurs pertes mais demeurent en net recul.

Après avoir perdu près de 7% dans les échanges en Asie, le Brent de la mer du Nord abandonne encore plus de 4,5% vers 07h30 GMT tout en se maintenant au-dessus des 41 dollars le baril. Le contrat mai sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) recule dans les mêmes proportions et se traite à 38,56 dollars le baril.

La rechute des cours du pétrole, qui influencent directement les anticipations de marché sur l‘inflation, pèse sur les taux des emprunts allemands, référence pour la zone euro. Le rendement du Bund à 10 ans recule d‘un point de base à 0,12%.

Sur le marché des changes, l‘euro comme le yen qui s‘apprécient traditionnellement dans les périodes de regain d‘aversion pour le risque, progressent contre le dollar. La devise américaine cède 0,6% contre le yen à 2108,06 yens. L‘euro progresse de près de 0,20% contre le dollar à 1,13.

Marc Joanny pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below