6 mars 2016 / 17:58 / dans 2 ans

RWE projette de supprimer 2.500 postes en Grande-Bretagne

Npower, la filiale britannique du groupe allemand d'électricité RWE, envisage de supprimer environ 2.500 postes pour améliorer sa rentabilité, selon une source proche du dossier. /Photo d'archives/REUTERS/Ina Fassbender

LONDRES (Reuters) - Npower, la filiale britannique du groupe allemand d‘électricité RWE, envisage de supprimer environ 2.500 postes pour améliorer sa rentabilité, a-t-on appris dimanche de source proche du dossier.

RWE a déclaré en novembre que npower avait perdu environ 200.000 clients en Grande-Bretagne depuis le début 2015, ce qui expliquait une perte d‘exploitation inattendue de 66 millions d‘euros sur les neuf premiers mois de l‘année.

La source a dit que les suppressions de postes concerneraient aussi des sous-traitants.

Le site internet de npower précise que l‘entreprise emploie 9.700 personnes.

Npower, l‘une des six principales compagnies d‘électricité de Grande-Bretagne, a refusé de commenter ces informations.

Karolin Schaps et Tom Kaeckenhoff; Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below