17 février 2016 / 11:26 / dans 2 ans

L'accalmie se confirme sur les places financières européennes

L'accalmie se confirme sur les principales places financières européennes qui évoluent franchement dans le vert mercredi vers la mi-séance. Le CAC 40 parisien prend 1,98% vers 11h00 GMT, le Dax gagne 1,81% et le FTSE avance de 1,42%. /Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach

PARIS (Reuters) - L‘accalmie se confirme sur les principales places financières européennes qui évoluent franchement dans le vert mercredi vers la mi-séance, portées par de belles envolées pour Crédit agricole et le géant minier Glencore.

Wall Street est attendue en hausse à l‘ouverture dans un contexte de baisse de la volatilité et de remontée des cours du pétrole, indiquent les futures sur indices new-yorkais.

Le CAC 40 parisien prend 81,42 points (1,98%) à 4.192,08 points vers 11h00 GMT. Le Dax à Francfort gagne 1,81% et le FTSE à Londres avance de 1,42%.

L‘indice paneuropéen FTSEurofirst 300 gagne 1,73%. Il reste cependant en baisse d‘environ 10% depuis le début de l‘année, en raison d‘inquiétudes persistantes pour la santé économique de la planète et de la déprime des cours des ressources de base. L‘EuroStoxx 50 de la zone euro prend pour sa part 1,92%.

“Le sentiment général va de neutre à positif et l‘élan pointe clairement vers le haut”, rapporte Markus Huber (City of London Markets Limited).

A Paris, Crédit agricole prend plus de 12%, la plus forte hausse du CAC et de l‘Eurofirst 300, après avoir annoncé le lancement d‘une lourde opération de simplification de sa structure capitalistique afin de rassurer les investisseurs sur la solidité et la rentabilité de sa structure cotée, particulièrement malmenée en Bourse.

La tendance en Europe est également soutenue par Glencore qui grimpe de plus de 9% à Londres après avoir dit avoir reçu des engagements à hauteur de 8,4 milliards de dollars (7,5 milliards d‘euros) dans le cadre du refinancement de sa dette à court terme.

Les Bourses de Chine continentale, qui ont terminé en hausse, reprennent des couleurs cette semaine dans l‘espoir de nouvelles mesures de stimulation de la part des autorités de Pékin qui viendraient soutenir le yuan.

Wall Street a fini mardi en nette hausse, prolongeant son rebond de vendredi après un long week-end de trois jours malgré la rechute du pétrole à la suite d‘un accord sur le gel de la production qui n‘a pas convaincu les investisseurs.

Plusieurs indicateurs américains sont au programme de la journée, dont les derniers chiffres des prix à la production et de la production industrielle. Les investisseurs scruteront en outre le compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale à la recherche d‘indices sur le calendrier des hausses de taux aux Etats-Unis.

Les cours du pétrole sont orientés en nette hausse dans l‘espoir d‘un consensus entre producteurs pour soutenir les prix. Pourtant, l‘Iran continuera à augmenter sa production pétrolière jusqu‘à rétablir le niveau qui prévalait avant l‘imposition des sanctions internationales relatives à son programme nucléaire, laissant penser que Téhéran n‘est pas particulièrement disposé à accepter de participer à une réduction concertée des extractions.

Le Brent de mer du Nord prend ainsi près de 3% et repasse la barre des 33 dollars le baril.

Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below