1 février 2016 / 14:36 / dans 2 ans

La consommation marque le pas aux USA, l'épargne à un pic

WASHINGTON (Reuters) - Les dépenses de consommation ont stagné en décembre aux Etats-Unis, les ménages ayant limité leurs achats de voitures et un hiver doux ayant pesé sur la demande d‘électricité et de gaz.

Les dépenses de consommation ont stagné en décembre aux Etats-Unis, après avoir augmenté de 0,5% en novembre. Les ménages ont limité leurs achats de voitures et un hiver doux a pesé sur la demande d'électricité et de gaz, mais une nette augmentation de l'épargne, à un pic de trois ans, laisse penser qu'ils ont suffisamment de réserves pour relancer la consommation dans les mois à venir. /Photo prise le 27 novembre 2015/REUTERS/Jim Young

Toutefois, une nette augmentation de l‘épargne, qui a atteint son plus haut niveau en trois ans, laisse penser que les ménages américains ont suffisamment de réserves pour relancer la consommation dans les mois à venir.

Selon les données publiées lundi par le département du Commerce, la consommation des ménages, qui représente plus des deux tiers de l‘activité économique des Etats-Unis, a stagné en décembre, après avoir augmenté de 0,5% en novembre (révisé).

Ajustées de l‘inflation, les dépenses des consommateurs ont été en hausse de 0,1% en décembre, après +0,4% en novembre.

Les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur une hausse de 0,1% en décembre.

Sur l‘ensemble de 2015, les dépenses des ménages ont augmenté de 3,4%, après avoir progressé de 4,2% en 2014.

Cette donnée était comprise dans le chiffre du produit intérieur brut (PIB) du quatrième trimestre publié vendredi, qui a montré un ralentissement de la hausse des dépenses, à 2,2% en rythme annualisé, contre +3% au troisième trimestre.

Les revenus des ménages ont augmenté de leur côté de 0,3% en décembre, au même rythme qu‘en novembre.

Les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur une hausse de 0,2%.

Les traitements et les salaires ont augmenté de 0,2% en décembre, après un gain de 0,5% le mois précédent. Sur l‘ensemble de 2015, les revenus des ménages ont augmenté de 4,5%, leur plus forte hausse depuis 2012, contre +4,4% en 2014.

Dans ce contexte de progression plus rapide des revenus que des dépenses, l‘épargne a bondi à 753,3 milliards de dollars (692,2 milliards d‘euros) en décembre, son plus haut niveau depuis décembre 2012, contre 717,8 milliards en novembre.

Hors alimentation et énergie, l‘indice des prix a été inchangé sur un mois en décembre, après une hausse de 0,2% en novembre. Sur un an, l‘indice des prix PCE “core”, qui exclut ces secteurs et que la Fed utilise pour évaluer la tendance de l‘inflation, affiche une hausse de 1,4%, comme en novembre.

Lucia Mutikani, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below