1 février 2016 / 10:05 / il y a 2 ans

Ralentissement de la croissance dans l'industrie en Europe

PARIS/BERLIN (Reuters) - La croissance du secteur manufacturier de la zone euro a ralenti en janvier en raison de l‘absence de toute augmentation notable des prises de commandes et malgré la plus forte baisse en un an des prix facturés par les entreprises.

LES PMI MANUFACTURIERS EN EUROPE

Les résultats définitifs de l‘enquête auprès des directeurs d‘achats menée par le cabinet Markit seront sans doute source de déception pour la Banque centrale européenne (BCE), qui a laissé sa politique monétaire inchangée le mois dernier tout en ouvrant la porte à un nouvel assouplissement.

L‘indice Markit PMI définitif du secteur manufacturier s‘est établi à 52,3, niveau inchangé par rapport à l‘estimation “flash” publié il y a une dizaine de jours, contre 53,2 en décembre. Ce dernier chiffre marquait un pic de 20 mois.

“Le secteur manufacturier de la zone euro a manqué de rythme au tout début de l‘année. La croissance des carnets de commandes, celle des exportations et celle de la production ont toutes ralenti”, a déclaré Chris Williamson, économiste chez Markit.

“Si jamais le ralentissement de l‘activité ne suffisait pas à inquiéter les responsables de la politique monétaire, les prix facturés par les producteurs ont connu leur plus forte baisse en un an, de quoi alimenter les craintes de voir s‘installer une déflation.”

La composante mesurant les prix à la production s‘est établie à 48,3, au plus bas depuis janvier 2015, contre 49,8 le mois précédent.

L‘INDUSTRIE ENTAME 2016 SUR UNE NOTE FAIBLE EN ALLEMAGNE

La croissance du secteur manufacturier allemand a ralenti en janvier pour revenir à son plus bas niveau depuis trois mois, la dégradation de la demande étrangère pesant sur les nouvelles commandes, montrent les résultats définitifs de l‘enquête Markit.

L‘indice PMI manufacturier a reculé à 52,3 après 53,2 en décembre. Il ressort ainsi légèrement au-dessus de l‘estimation initiale, qui le donnait à 52,1 et reste nettement au-dessus du seuil de 50 séparant contraction et expansion.

“C‘est un début d‘année sans éclat pour les industriels allemands”, estime Oliver Kolodseike, économiste chez Markit. “Les indicateurs avancés suggèrent que la croissance de la production devrait se maintenir au cours des prochains mois mais à un rythme qui n‘arrivera sans doute pas à gagner en vigueur.”

La chute des prix du pétrole et d‘autres matières premières s‘est traduite par une baisse des coûts des achats la plus marquée depuis la crise financière, ce qui a conduit certaines entreprises à réduire leurs prix de vente.

Les sous-indices de la production et des nouvelles commandes ont parallèlement reculé, en raison notamment de la dégradation de la demande à l‘export.

STAGNATION DE L‘ACTIVITÉ MANUFACTURIÈRE EN FRANCE

L‘activité dans le secteur manufacturier a stagné le mois dernier en France après une série quatre mois consécutifs de croissance sous l‘effet d‘un recul des nouvelles commandes, selon la version définitive de l‘indice Markit.

L‘indice du secteur est ressorti à 50,0, en recul par rapport à sa marque de décembre (51,4)et sans changement par rapport à sa première estimation.

Les chefs d‘entreprise interrogés ont fait état d‘une hausse de l‘activité dans les biens d‘équipement, mais tout juste suffisante pour compenser des reculs dans les biens de consommation et les biens intermédiaires.

Pour la première fois en quatre mois, ils ont signalé un recul des nouvelles commandes, notamment à l‘export.

Mais le volume de travail en cours a progressé sur le mois et les arriérés de production ont augmenté dans les secteurs des biens d‘équipement et de consommation. Les effectifs sont restés globalement stables.

LA CROISSANCE S‘ACCÉLÈRE PLUS QU‘ATTENDU EN GRANDE-BRETAGNE

La croissance du secteur manufacturier de la zone euro a ralenti en janvier en raison de l'absence de toute augmentation notable des prises de commandes et malgré la plus forte baisse en un an des prix facturés par les entreprises. L'indice Markit PMI définitif du secteur manufacturier s'est établi à 52,3, contre 53,2 en décembre. /Photo d'archives/REUTERS/Yves Herman

La croissance de l‘activité du secteur manufacturier britannique s‘est accélérée en janvier malgré la baisse des commandes à l‘export et la réduction des effectifs, montrent lundi les résultats définitifs de l‘enquête Markit auprès des directeurs d‘achats.

L‘indice PMI manufacturier britannique a progressé à 52,9 après 52,1 en décembre, dépassant les estimations les plus optimistes des économistes interrogés par Reuters, qui tablaient en moyenne sur un chiffre de 51,8.

Le sous-indice de la production est monté à 58,6, au plus haut depuis juin 2014, après 54,5 en décembre. Mais parallèlement, les réductions d‘effectifs ont atteint leur plus haut niveau depuis février 2013 et les carnets de commandes à l‘export ont subi leur plus forte dégradation depuis juin de l‘an dernier, en dépit de la dépréciation de la livre sterling.

LA CROISSANCE A RALENTI EN JANVIER ITALIE

La croissance de l‘activité manufacturière en Italie s‘est poursuivie pour le 21e mois consécutif en janvier mais à son rythme le plus faible depuis septembre, montre l‘enquête mensuelle Markit auprès des directeurs d‘achats du secteur.

L‘indice PMI Markit/ADACI est revenu à 53,2 après 55,6 en décembre. Ce dernier chiffre marquait un plus haut de près de cinq ans.

Onze analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une baisse moins marquée, à 55,0.

Le sous-indice des nouvelles commandes a reculé à 54,4 après 58,0.

CROISSANCE À UN PLUS HAUT DE 8 MOIS EN ESPAGNE

Le secteur manufacturier espagnol a enregistré en janvier sa plus forte croissance depuis huit mois, montre l‘enquête mensuelle Markit auprès des directeurs d‘achats du secteur, et les nouvelles commandes ont atteint leur plus haut niveau depuis près de neuf ans.

L‘indice PMI a atteint 55,4 en janvier après 53,0 en décembre, s‘affichant pour le 26e mois consécutif au-dessus du seuil de 50.

La composante des nouvelles commandes a atteint 57,8 après 54,5 en décembre, ce qui traduit leur plus forte croissance depuis février 2007.

CROISSANCE AU PLUS BAS DEPUIS 11 MOIS AU PAYS-BAS

La croissance de l‘activité manufacturière aux Pays-Bas est tombée en janvier à un plus bas de 11 mois avec le ralentissement de la production et de l‘emploi, mais les nouvelles commandes et les achats se sont accélérés, montre l‘enquête mensuelle Markit auprès des directeurs d‘achats.

L‘indice PMI manufacturier a reculé à 52,4 après 53,4 en décembre.

31E MOIS DE CROISSANCE DANS L‘INDUSTRIE EN IRLANDE

La croissance de l‘activité manufacturière en Irlande s‘est légèrement accélérée en janvier grâce à l‘amélioration des nouvelles commandes, montre l‘enquête mensuelle Markit auprès des directeurs d‘achats.

L‘indice PMI du secteur est remonté à 54,3 après 54,2 en décembre et s‘inscrit ainsi pour le 31e mois consécutif au-dessus de la barre de 50.

Le sous-indice des nouvelles commandes à l‘export a atteint un plus haut de six mois à 57,6 après 56,8.

Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below