25 janvier 2016 / 21:25 / il y a 2 ans

Le pétrole entraîne Wall Street dans sa chute

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé lundi nettement dans le rouge, pénalisée par les valeurs de l‘énergie après une rechute des cours du pétrole ainsi que par le secteur des ressources de base.

LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

Après deux jours de forte hausse, les cours du brut sont repartis à la baisse en réaction à l‘annonce d‘une production record en Irak qui risque d‘accentuer le déséquilibre entre l‘offre et la demande. Ce mouvement a tiré vers le bas les indices des places européennes puis ceux de Wall Street.

Les indices américains de référence ont creusé leur pertes en fin de séance. Le Dow Jones a finalement abandonné 208,29 points, soit 1,29%, à 15.885,22. Le Standard & Poor’s 500, plus large, a reculé de 1,56% à 1.877,08 et le Nasdaq Composite a cédé 1,58% à 4.518,49.

Sur le Nymex, le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a perdu 1,85 dollar, soit 5,75%, à 30,34 dollars le baril, mettant ainsi fin à un éphémère rebond.

Dans son sillage, Chevron (-3,17%) et Exxon Mobil (-3,38%) ont plongé pour figurer parmi les principaux contributeurs au recul du Dow.

Halliburton, le numéro deux mondial des services au secteur pétrolier, abandonne quant à lui 3,01% après l‘annonce d‘une chute de 42% de son chiffre d‘affaires trimestriel.

“En ce moment, ont peut prédire la direction que vont prendre les actions en regardant les cours du pétrole”, explique Brian Jacobsen, gérant de portefeuille pour Wells Fargo Funds Management.

LES INVESTISSEURS SONT NERVEUX

Les valeurs de l‘énergie ont souffert mais aussi celles des ressources de base, dont l‘indice a perdu 3,26%, pénalisé notamment par un recul de 4,95% pour Monsanto.

A la hausse, McDonald’s a gagné 0,68% après ses résultats trimestriels, marqués par une hausse plus forte qu‘attendu de ses ventes à périmètre comparable.

Tyco s‘adjuge plus de 11% après avoir conclu son rachat par Johnson Controls, qui abandonne 3,9%.

A la baisse, Twitter a perdu 4,6% après l‘annonce du départ prochain de quatre dirigeants. Le réseau social traverse une passe difficile en raison du ralentissement de la croissance de son nombre d‘utilisateurs.

Les marchés actions américains avaient fini vendredi en hausse de plus de 1,3%, enregistrant ainsi leur première performance hebdomadaire positive de l‘année.

La nervosité des investisseurs est aussi alimentée par le fait que la Réserve fédérale réunit son comité de politique monétaire mardi et mercredi et que la première estimation de la croissance américaine au quatrième trimestre de l‘an dernier sera publiée vendredi.

La chute du brut a ravivé la crainte d‘un impact des bas prix de l‘énergie sur la croissance mondiale et poli l‘attrait des valeurs refuges comme les Treasuries à 10 ans, dont les rendements ont perdu trois points de base à 2,01%.

La baisse du pétrole comme des actions a pesé sur le dollar, qui a perdu 0,3% face à un panier de devises de référence..

Patrick Vignal pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below