20 janvier 2016 / 12:11 / dans 2 ans

Net recul des Bourses européennes à la mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes chutent de près de 3% mercredi à la mi-séance, tombant à un creux de plus d‘un an, le nouveau plongeon des cours du pétrole ravivant l‘aversion au risque des investisseurs, qui se ruent sur des actifs obligataires et sur le yen.

Les Bourses européennes chutent de près de 3% mercredi à la mi-séance, le nouveau plongeon des cours du pétrole ravivant l'aversion au risque des investisseurs. À Paris, le CAC 40 cède 3,03% à 4.142,83 points vers 11h30 GMT. À Francfort, le Dax abandonne 2,73% et à Londres, le FTSE 2,85%. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski

Après avoir terminé sur une note irrégulière la veille, Wall Street est attendue en repli de près 2% à l‘ouverture selon les premières indications possibles. Avant l‘ouverture de l‘Europe, la Bourse de Tokyo avait clôturé sur un plongeon de 3,71% pour revenir à un plus bas de clôture de 14 mois et demi. Et l‘indice regroupant les Bourses d‘Asie et du Pacifique (hors Japon) a cédé 2,9% pour retomber à un nouveau plus bas de quatre ans.

À Paris, le CAC 40 cède 3,03% (-129,43 points) à 4.142,83 points vers 11h30 GMT. À Francfort, le Dax abandonne 2,73% et à Londres, le FTSE 2,85%, ce dernier ayant touché en séance un plus bas de trois ans. Après leur tentative de rebond de la veille, les trois indices rebasculent ainsi dans le rouge depuis le début de la semaine.

L‘indice paneuropéen FTSEurofirst 300 perd 2,84% et l‘EuroStoxx 50 de la zone euro 2,82%.

Une nouvelle fois plombés par des craintes d‘une situation d‘offre excédentaire, les cours du pétrole reculent de 2,1% à 2,9% aux alentours de 28 dollars, le brut léger américain touchant un plus bas depuis septembre 2003 et le Brent restant non loin de son creux de 12 ans touché lundi. Depuis le début de 2016, les deux cours ont cédé quelque 25%.

L‘Agence internationale de l‘Energie (AIE) a dit mardi qu‘un temps exceptionnellement chaud et une production en hausse - avec notamment le retour de la production iranienne après la levée des sanctions - devraient maintenir le marché du pétrole en situation d‘offre excédentaire au moins jusqu‘à fin 2016.

Derrière le compartiment de l‘assurance (-4,04%), affecté par la forte baisse de l‘action Zurich Insurance (-8,9%) après l‘avertissement sur résultats du groupe suisse, l‘indice regroupant les matières premières (-3,81%) accuse la plus forte baisse sectorielle, suivi de l‘indice pétrolier (-3,54%) et de l‘indice bancaire (-3,44%).

L‘indice des matières premières est en baisse de 20,5% depuis le début de l‘année, après un recul de près de 35% en 2015. Et l‘indice pétrolier est en repli de 13,2% à ce stade de 2016 (-7,8% en 2015). Les deux sont revenus à un creux de plus de 12 ans.

Seules six valeurs de l‘indice Stoxx 600 sont dans le vert, dont WH SMith (+8,4%) et ASML Holdings (+2,3%).

La chaîne de libraires britannique a annoncé attendre un bénéfice annuel “légèrement supérieur” aux attentes après des ventes solides au cours des fêtes de fin d‘année.

Le spécialiste néerlandais des équipements de production de semi-conducteurs a de son côté publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes et prédit que les ventes de sa nouvelle génération de machines allaient contribuer de manière importante à gonfler son chiffre d‘affaires à partir du deuxième trimestre 2016.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below