18 novembre 2015 / 17:24 / dans 2 ans

Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris, qui a fini en baisse une séance marquée par l‘attentisme des investisseurs avant la publication du compte rendu de la réunion de la Fed des 27 et 28 octobre et par une opération antiterroriste en Seine-Saint-Denis, quelques jours après des attentats ayant fait au moins 129 morts.

LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

L‘indice CAC 40 a reculé de 0,62% à 4.906,72 points.

* AIR LIQUIDE (-7,4% à 114,50 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120. Des professionnels de marché s‘interrogent sur l‘ampleur de la prime que le groupe français est prêt à payer pour acquérir Airgas, qui valorise l‘américain à 13,4 milliards de dollars (12,6 milliards d‘euros).

* LAFARGEHOLCIM a perdu 1,41% à 51,03 euros. Société générale a réitéré son conseil de vendre la valeur avant la publication des premiers résultats du groupe issu de la fusion de Lafarge et Holcim, estimant que le profil risque/bénéfice n‘est “pas suffisamment attractif”. Vontobel a abaissé son conseil, passant d‘acheter à conserver.

* Contre la tendance, ARCELORMITTAL (+4,78% à 4,824 euros) a signé la plus forte hausse du SBF 120, soutenu par une information de presse selon laquelle le gouvernement brésilien envisagerait d‘augmenter le niveau de taxes sur les importations d‘acier au Brésil, où le sidérurgiste est bien positionné.

Dans son sillage, APERAM a grimpé de 4,5% à 33,125 euros et ERAMET s‘est adjugé 6,63% à 31,185 euros.

* Les VALEURS liées au PÉTROLE ont profité de données montrant une hausse moins forte que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis.

TECHNIP a progressé de 1,75% à 49,70 euros et TOTAL de 0,44% à 46,66 euros. Hors CAC, MAUREL & PROM a avancé de 2,79% à 3,131 euros et VALLOUREC de 1,81% à 9,41 euros.

* CREDIT AGRICOLE (+1,25% à 11,35 euros) et SOCIETE GENERALE (+0,26% à 44,345 euros) ont gagné du terrain avant la publication de la Fed alors que des responsables de la banque centrale américaine ont estimé que les marchés étaient prêts pour une hausse des taux.

* DBV TECHNOLOGIES (+3,36% à 67,28 euros) a été portée par la publication de données précliniques positives sur son patch Viaskin pour la vaccination contre le virus respiratoire syncytial (VRS) chez les nouveau-nés.

* GENFIT a encore perdu 5,46% à 38,905 euros au lendemain d‘un recul de 7,11%, la valeur ayant franchi à la baisse sa moyenne mobile à 200 jours, à 40,735 euros, après avoir buté lundi contre une résistance technique majeure autour de 47,30 euros suite à l‘annonce du lancement d‘ici à la fin de l‘année de l‘étude de phase 3 de son traitement contre la NASH.

* UBISOFT a lâché 3,09% à 26,505 euros, Kepler Cheuvreux ayant abaissé son conseil sur l‘éditeur de jeux vidéo d’“acheter” à “conserver” après la hausse du titre liée à la montée dans son capital de Vivendi.

* TRIGANO a gagné 6,46% à 47,80 euros, après avoir touché un plus haut depuis avril 2006, à 47,81 euros, suite à l‘annonce par le spécialiste des véhicules et des équipements de loisirs d‘un bond de ses résultats annuels.

* TARKET a fini en hausse de 1,99% à 25,60 euros, à la faveur de spéculations sur un possible allègement des sanctions économiques visant la Russie, sur fond d‘évolution des relations Est-Ouest sur le dossier syrien.

Raphaël Bloch, Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below