6 novembre 2015 / 12:41 / il y a 2 ans

La Fnac va racheter Darty pour mieux concurrencer Amazon

La Fnac va pouvoir racheter Darty et donner naissance à un poids lourd français des produits techniques, électroménagers et culturels capable de mieux affronter la concurrence des spécialistes du e-commerce, Amazon en tête. /Photo prise le 6 novembre 2015/REUTERS/Eric Gaillard

PARIS (Reuters) - La Fnac va pouvoir racheter Darty et donner naissance à un poids lourd français des produits techniques, électroménagers et culturels capable de mieux affronter la concurrence des spécialistes du e-commerce, Amazon en tête.

Les deux groupes ont annoncé vendredi être parvenus à un accord après un relèvement de l‘offre de la Fnac qui valorise Darty à environ 859 millions d‘euros, au lieu de 719 millions précédemment.

La Fnac, à qui Darty avait également demandé d‘introduire une partie en cash, propose aussi aux actionnaires du distributeur d‘électroménager une alternative en numéraire, à hauteur d‘un montant maximal de 95 millions d‘euros.

Le conseil d‘administration de Darty a précisé qu‘il recommanderait à l‘unanimité cette offre à ses actionnaires.

Cette annonce est saluée par le marché et le titre Fnac gagne 2,25% à 13h15 à la Bourse de Paris à 61,73 euros, tandis qu‘à Londres l‘action Darty fait un bond de 9,5% à 107,85 pence.

“Cette association, dans un secteur où les ‘pure players’ internet sont puissants, cela fait évidemment du sens”, souligne un analyste ayant requis l‘anonymat, pour qui l‘opération sera “légèrement créatrice de valeur”.

Dans des marchés très concurrentiels et difficiles, le nouvel ensemble - qui réalisera un chiffre d‘affaires combiné de sept milliards d‘euros mais dont les enseignes, qui jouissent d‘une très forte notoriété, resteront distinctes - pourra dégager des économies d‘échelle et d‘importantes synergies.

Il pourrait notamment mieux négocier auprès de ses fournisseurs comme Apple ou Samsung, et être ainsi plus compétitif en termes de prix, et dégager des synergies entre les plates-formes logistiques et internet de deux enseignes qui ont en commun près de la moitié des produits qu‘elles vendent (électronique grand public, téléphonie, petit électroménager).

RISQUE DE CONCURRENCE

Les synergies ont été évaluées par la Fnac à 85 millions d‘euros, un montant supérieur aux 70 millions généralement estimés par des analystes.

Au-delà, la Fnac et Darty présentent également des complémentarités dans le service, avec notamment l‘apport du savoir-faire reconnu de Darty en matière de service après-vente.

L‘opération pourrait cependant poser des problèmes de concurrence et générer d‘importantes suppressions d‘emplois dans les sièges sociaux et les services informatiques et logistiques.

La Fnac disposait à fin 2014 d‘un réseau de 186 magasins (dont 114 en France) et employait plus de 14.500 personnes.

Darty comptait pour sa part 400 magasins en Europe, dont la majorité en France, et employait 10.700 personnes.

A l‘issue de l‘opération, les actionnaires de Darty détiendront au maximum environ 46% du capital de l‘entité combinée.

Artemis, holding de la famille Pinault contrôlant le groupe Kering (Gucci, Saint Laurent ou Puma), qui détient 38,6% du capital de la Fnac, devrait voir sa part diluée à environ 21% du nouvel ensemble.

La Fnac propose aux actionnaires de Darty de recevoir une action Fnac pour 37 actions Darty détenues (au lieu d‘une pour 39 auparavant).

Sur la base du cours de clôture de Darty du 5 novembre, l‘offre valorise Darty à environ 116 pence par action, soit 615 millions de livres au total, et représente une prime de 47% sur le cours de clôture de Darty le 29 septembre 2015, veille de l‘annonce de la première offre.

Le fonds Knight Vinke, premier actionnaire de Darty avec 14,3% du capital et qui s‘était déjà prononcé en faveur de la première offre, s‘est engagé à recevoir 100% du prix qui lui sera dû sous forme d‘actions.

La société de gestion DNCA, détenant 9,3% du capital de Darty, s‘est elle aussi engagée à souscrire à l‘offre par échanges de titres.

La Fnac a jusqu‘au 11 novembre au soir pour déposer son offre ferme.

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below