29 octobre 2015 / 09:14 / il y a 2 ans

Ouverture des Bourses européennes dans le désordre

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert dans le désordre jeudi, dans des marchés agités par une avalanche de résultats trimestriels, au lendemain de déclarations de la Réserve fédérale américaine qui ont ravivé les anticipations de hausse des taux aux Etats-Unis cette année.

Les Bourses européennes ont ouvert dans le désordre jeudi, dans des marchés agités par une avalanche de résultats trimestriels, au lendemain de déclarations de la Réserve fédérale américaine qui ont ravivé les anticipations de hausse des taux aux Etats-Unis cette année. À Paris, l'indice CAC 40 perdait 0,29% vers 09h30. À Francfort, le Dax gagnait 0,15% mais à Londres, le FTSE cédait 0,8%. /Photo d'archives/REUTERS/Lucas Jackson

La Fed a, comme prévu, laissé ses taux directeurs inchangés mais elle a nuancé les risques internationaux menaçant l‘économie américaine et a explicitement laissé la porte ouverte à un resserrement de sa politique monétaire lors de sa prochaine réunion en décembre.

À Paris, l‘indice CAC 40 perdait 0,29% à 4.876,57 points vers 09h30. À Francfort, le Dax gagnait 0,15% mais à Londres, le FTSE cédait 0,8%. L‘indice EuroStoxx 50 de la zone euro (-0,07%) est quasiment stable, tout comme le FTSEurofirst 300 (+0,01%).

Saint-Gobain recule de 5,7%, plus net repli du CAC 40, après son avertissement. Tout de suite après arrive Sanofi qui perd 4% après avoir annoncé que les ventes de sa division diabète baisseraient de 4 à 8% par an entre 2015 et 2018.

A contrario, Alcatel-Lucent prend 9,7%, plus forte hausse du CAC, après avoir fait état d‘une amélioration de ses marges au troisième trimestre, et s‘être dit confiant dans la réalisation de son rapprochement avec Nokia. Nokia, qui a également publié et relevé ses prévisions de synergies avec Alcatel, prend 10%, plus forte hausse de l‘EuroFirst 300.

Solvay avance de 3,9% après avoir publié un bénéfice courant meilleur qu‘attendu en raison notamment de la solidité des ventes de polymères de spécialité à l‘industrie électronique et de l‘euro faible.

Parmi les meilleures performances figurent aussi Schneider Electric (+2,3%) malgré un abaissement de ses objectifs 2015 et Airbus (+2%) après une grosse commande chinoise.

A l‘inverse, parmi les plus mauvaises performances, on trouve STMicroelectronics (-5%), qui a revu ses prévisions pour la fin de l‘année à la baisse en raison de la conjoncture et Infineon (-2,8%) alors qu‘UBS n‘est plus à l‘achat sur le titre.

Deutsche Bank gagne 0,4%, la hausse de 20% du revenu de ses activités de trading obligataire au troisième trimestre étant éclipsée par l‘annonce d‘une perte avant impôt record de 6 milliards d‘euros.

A Londres, Barclays recule de 3,9% après avoir annoncé qu‘elle dépenserait un milliard de livres (1,4 milliard d‘euros) pour isoler ses activités de banque de détail de ses activités plus risquées, ce qui l‘oblige à revoir en hausse ses prévisions de dépenses pour l‘an prochain et à réduire son objectif de rentabilité.

Sur le plan macroéconomique, les investisseurs attendent l‘indice du climat des affaires et du sentiment économique en zone euro (à 11h00) et la première estimation du PIB américain du troisième trimestre (à 13h30).

Avec Atul Prakash, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below