16 septembre 2015 / 16:33 / il y a 2 ans

Seconde séance d'affilée de hausse pour les marchés européens

Les Bourses européennes ont fini en hausse mercredi pour la deuxième séance d'affilée, soutenues par des spéculations autour d'une méga-fusion dans le secteur de la bière, dans un marché suspendu au comité de politique monétaire de la Fed, qui pourrait relever jeudi ses taux pour la première fois en près de dix ans. À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 1,67%. Le Footsie britannique a pris 1,49% et le Dax allemand 0,38%, alourdi par les énergéticiens E.ON et RWE. /Photo d'archives/Lucas Jackson

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont fini en hausse mercredi pour la deuxième séance d'affilée, soutenues par des spéculations autour d'une méga-fusion dans le secteur de la bière, dans un marché suspendu au comité de politique monétaire de la Fed, qui pourrait relever jeudi ses taux pour la première fois en près de dix ans.

Les futures sur Fed funds donnent 30% de chances d'un relèvement de taux à l'issue de la réunion de deux jours du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine jeudi. Une enquête Reuters montre qu'une courte majorité d'économistes anticipe le statu quo.

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 1,67% à 4.645,84 points. Le Footsie britannique a pris 1,49% et le Dax allemand 0,38%, alourdi par les énergéticiens E.ON et RWE, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a progressé de 1,38% et le FTSEurofirst 300 de 1,64%.

A la clôture en Europe, les grands indices américains gagnaient de 0,2% à 0,5% après une baisse inattendue des prix à la consommation aux Etats-Unis en août, qui ne devrait pas simplifier la prise de décision de la Fed.

"Si, comme nous le pensons, la Fed ne relève pas (ses taux) cette semaine, il y aura quand même une réaction de marché, légèrement positive, pour les actions dans le monde", estime Eric Chaney, chez économiste du groupe Axa.

L'annonce officielle du projet de rachat de SABMiller par Anheuser-Busch InBev dope le secteur de la bière en Europe et aux Etat-Unis. Si les deux brasseurs soulignent que rien ne garantit que l'approche d'AB InBev débouchera sur un accord, SABMiller bondit 19,89% et AB InBev 6,41% tandis qu'Heineken, Carlsberg et Pernod Ricard prennent, respectivement, 3,29%, 4,73% et 2,57%.

Le secteur du luxe a lui aussi soutenu la tendance après l'annonce par le numéro deux mondial Richemont d'une hausse de ses ventes supérieure aux attentes sur les cinq derniers mois.

Le titre Richemont a gagné 6,59%, Kering 5,61%, plus forte hausse du CAC 40, LVMH 3,77%, et Hermès 3,78%.

Côté baisses, RWE (-4,78%) et E.ON (-6,39%) ont perdu du terrain comme la veille en raison d'un article paru sur le site internet de l'hebdomadaire Der Spiegel selon lequel ils doivent encore provisionner jusqu'à 30 milliards d'euros pour construire des sites de dépôt des déchets nucléaires.

De même à Paris, l'équipementier aéronautique Zodiac a chuté de 18,81% après un avertissement sur ses résultats.

Le pétrole prend plus de 3% à la suite de l'annonce d'une baisse des stocks de brut aux Etats-Unis et le dollar est en léger repli après l'annonce d'une baisse des prix à la consommation qui réduit les chances d'une hausse de taux.

Danilo Masoni, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below