11 septembre 2015 / 17:01 / dans 2 ans

Les marchés européens finissent en baisse, pas sur la semaine

(Reuters) - Les principales Bourses européennes ont terminé en baisse vendredi pour la deuxième séance d‘affilée mais l‘indice paneuropéen FTSEurofirst 300 affiche sur la semaine sa meilleure performance depuis juillet.

LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

À Paris, le CAC 40 a fini en recul de 1,04% (47,81 points) à 4.548,72 points. Le Footsie britannique a cédé 0,62% et le Dax allemand 0,85%, tandis que l‘indice EuroStoxx 50 reculait de 1,03% et le FTSEurofirst 300 de 0,91%.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street était également dans le rouge : l‘indice Dow Jones abandonnait 0,05%, le S&P-500 0,28% et le Nasdaq 0,3%.

Le repli des marchés américains s‘est brièvement amplifié en matinée après la publication des premiers résultats de l‘enquête de l‘Université du Michigan sur le sentiment des consommateurs, bien inférieurs aux attentes. L‘autre indicateur américain du jour, l‘indice des prix à la production, est resté inchangé en août.

Plus généralement, la prudence domine sur les marchés à moins d‘une semaine désormais de la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine. La Fed pourrait choisir de relever ses taux jeudi prochain, même si une partie des observateurs jugent que les incertitudes liées à la Chine pourraient l‘inciter à prolonger le statu quo.

“Si la Fed ne relève pas les taux ce mois-ci, on pourrait assister à un rebond. Mais les investisseurs vont commencer à se dire que la hausse aura lieu en octobre. Cette épée de Damoclès n‘est pas bon pour les marchés”, estime Manish Sing, de Crossbridge Capital.

Sur l‘ensemble de la semaine, le CAC 40 a gagné 0,57% et le FTSEurofirst 300 0,69%.

Aux valeurs, le géant allemand des services aux collectivités E.ON a encore perdu 4,36% après avoir chuté de 7% jeudi en réaction à l‘abandon de son projet de scission de ses activités nucléaires.

Le groupe suisse de biotechnologie Actelion a quant à lui cédé 5,39%, la plus mauvaise performance du FTSEurofirst 300, les analystes jugeant qu‘une éventuelle offre de rachat sur l‘américain ZS Pharma serait destructrice de valeur.

Sur le marché des changes, le dollar est en léger recul dans des volumes peu nourris, les incertitudes sur la décision de la Fed incitant manifestement une partie des cambistes à se tenir en retrait.

Le pétrole, lui, baisse de plus de 1% après la révision à la baisse par Goldman Sachs de ses prévisions de cours pour cette année et l‘an prochain. Le brut léger américain est retombé sous 45 dollars le baril et le Brent revient vers 48 dollars.

Atul Prakash et Alistair Smout, Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below