7 septembre 2015 / 07:44 / il y a 2 ans

Net rebond à l'ouverture des Bourses européennes

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en net rebond lundi, la forte baisse des cours vendredi incitant certains investisseurs à réaliser des achats à bon compte ou à racheter des positions à découvert.

Les principales Bourses européennes ont ouvert en net rebond lundi. À Paris, le CAC 40 gagnait 1,25% vers 7h30 GMT, à Francfort, le Dax prenait 1,16% et à Londres, le FTSE avançait de 1,19%. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

À Paris, l‘indice CAC 40 gagne 1,25% à 4.579,58 points vers 7h30 GMT. À Francfort, le Dax prend 1,16% et à Londres, le FTSE avance de 1,19%. L‘indice EuroStoxx 50 de la zone euro reprend 1,19% et le FTSEurofirst 300 1,06%.

Toutefois, l‘incertitude persistante sur l‘évolution des taux d‘intérêt américains et la faiblesse des marchés chinois fragilisent la tendance.

“Les marchés asiatiques ne semblent pas montrer le même optimisme, ce qui fait que l‘explication la plus probable de (cette) ouverture en hausse est simplement un peu de rachats de positions à découvert (...)”, écrit Jonathan Sudaria, chez London Capital Group, dans une note à ses clients.

Les marchés chinois sont restés volatils lundi pour leur reprise après un long week-end de quatre jours, en dépit d‘annonces rassurantes des autorités et notamment du gouverneur de la banque centrale pour qui le gros de la correction est passé. Après une matinée en hausse, l‘indice CSI300 des principales valeurs cotées à Shanghai et Shenzhen a fini en baisse de 3,43% et l‘indice composite de Shanghai a lâché 2,55%.

Wall Street est fermée ce lundi pour la fête du travail aux Etats-Unis, après avoir terminé la semaine sur une nouvelle séance de baisse, les chiffres de l‘emploi d‘août n‘ayant rien fait pour dissiper les incertitudes entourant le calendrier du relèvement des taux de la Réserve fédérale.

Aux valeurs, Glencore s‘adjuge 11%, plus forte hausse de l‘EuroFirst 300. Le géant minier et du négoce a l‘intention de suspendre le paiement de dividendes, vendre des actifs et réaliser une augmentation de capital de 2,5 milliards de dollars (2,2 milliards d‘euros) pour ramener sa dette à 20 milliards de dollars d‘ici la fin de l‘année. Il dope l‘indice des ressources de base (+2,68%), plus forte hausse sectorielle en Europe.

Le dollar reprend un peu de terrain face au yen, mais reste faible face à l‘euro, faute de clarté quant à l‘évolution des taux d‘intérêt aux Etats-Unis, tandis que les cours du pétrole restent orientés en baisse.

Shinichi Saoshiro et Atul Prakash, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below