31 août 2015 / 17:03 / il y a 2 ans

Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs suivies lundi à la Bourse de Paris où le CAC 40 a fini en baisse de 0,47% à 4.652,95 points et enregistré sa plus forte perte mensuelle (-8,45%) depuis celle d'août 2011 (-11,29%). L'indice parisien, comme les autres grands indices, a été pénalisé par des craintes persistantes entourant la croissance en Chine et par les propos du numéro deux de la Fed, Stanley Fischer, qui n'a pas exclu une hausse des taux directeurs dès septembre aux Etats-Unis.

* Les MATÉRIAUX DE BASE, l'AUTOMOBILE et les TECHNOLOGIQUES ont accusé les plus fortes baisses du CAC 40, plombées par les inquiétudes sur la croissance mondiale du fait du ralentissement en Chine, par ailleurs premier marché automobile du monde.

ARCELORMITTAL (-4,32% à 6,939 euros) a accusé la plus forte baisse de l'indice. RENAULT a lâché 2,28% à 74,09 euros, ALCATEL-LUCENT 2,22% à 2,994 euros, VALEO 1,45% à 112,0 euros et PSA 1,19% à 15,4 euros. Hors CAC, PLASTIC OMNIUM a perdu 3,37% à 23,085 euros.

ALCATEL-LUCENT. Les conditions financières du départ de son PDG Michel Combes qui a rejoint ALTICE suscite une vive polémique et la réprobation du gouvernement.

TOTAL a perdu 0,91% à 40,805 euros et TECHNIP 0,99% à 48,56 euros. Hors CAC 40, IMERYS (-4,65% à 61,47 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120, VALLOUREC a perdu 3,10% à 11,42 euros et APERAM 3,02% à 30,135 euros.

* ILIAD a chuté de 4,37% à 201,3 euros, les investisseurs s'inquiétant des propos d'un dirigeant du groupe télécoms sur la concurrence en France et du niveau de free cash flow jugé décevant au premier semestre.

* Contre la tendance, SAFRAN s'est adjugé 3,68% à 69,62 euros et a fini très largement en tête des rares hausses du CAC 40. Un stratégiste souligne la qualité des fondamentaux de la société et anticipe une amélioration des résultats après la publication semestrielle de l'équipementier spécialisé dans l'aérospatiale, la défense et la sécurité.

* PERNOD RICARD a fini en deuxième position avec un gain bien plus modeste (+0,74% à 93,52 euros).

* GENFIT a bondi de 12,65% à 37,48 euros et signé la plus forte hausse du SBF 120, le marché spéculant sur des annonces que pourraient faire prochainement la société de biotechnologie, en particulier sur une rencontre programmées avec les autorités sanitaires américaines.

* ELIOR a progressé de 2,11% à 18,11 euros. Plusieurs analystes, dont Bryan Garnier qui a relevé son conseil sur le titre de "neutre" à "acheter", salue la publication par le groupe de restauration collective de résultats jugés solides au troisième trimestre et le relèvement de l'objectif de croissance annuelle.

* IPSEN (-1,16% à 59,770 euros) a annoncé lundi la publication, dans la revue The Lancet Neurology, de résultats de l'étude de phase III randomisée montrant l'efficacité et la tolérance de Dysport dans le traitement de la spasticité des membres supérieurs chez l'adulte.

* La SOCIÉTÉ INTERNATIONALE DE PLANTATIONS D'HÉVÉAS (SIPH) a grimpé de 6,4% à 27,6 euros, le producteur de caoutchouc naturel à usage industriel ayant renoué avec les bénéfices au premier semestre.

Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Matthieu Protard

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below