31 août 2015 / 06:04 / dans 2 ans

Iliad gagne des clients

PARIS (Reuters) - Iliad a confirmé lundi ses objectifs pour 2015 après avoir annoncé qu‘il continuait de gagner des parts de marché dans le mobile et sur le fixe, mais a également fait état d‘un niveau de free cash flow jugé décevant par les investisseurs.

Thomas Reynaud, directeur financier d'Iliad. Le groupe a confirmé ses objectifs pour 2015 après avoir annoncé qu'il continuait de gagner des parts de marché dans le mobile et sur le fixe, mais a également fait état d'un niveau de free cash flow jugé décevant par les investisseurs. /Photo prise le 31 août 2015/REUTERS/Charles Platiau

Le niveau élevé d‘investissements de la maison mère de Free, de 613 millions d‘euros au premier semestre, est la “principale source d‘inquiétude”, estime Kepler Cheuvreux dans une note.

A 14h20, l‘action Iliad perdait 4,77% à 200,45 euros, accusant ainsi la plus forte baisse du SBF120.

Iliad assume pour sa part sa politique d‘investissement: “Nous sommes en train de construire notre futur, puisque ce sont nos réseaux, fixe et mobile, qui garantissent notre capacité à innover et à être rentable”, a souligné Maxime Lombardini, directeur général d‘Iliad, lors d‘une conférence de presse.

“Nous avons les reins solides, avec peu d‘endettement, pour faire face aux investissements”, a ajouté le directeur financier du groupe, Thomas Reynaud.

Iliad continue à gagner peu à peu des parts de marché (16% du marché mobile). L‘opérateur, qui s‘est lancé dans le mobile il y a un peu plus de trois ans face à SFR, Orange et Bouygues Telecom, a gagné 400.000 nouveaux clients mobile au deuxième trimestre. Cette hausse est plus élevée que celle attendue par les analystes (+372.000 selon Berenberg).

Sur le marché très concurrentiel du haut débit fixe, Free a attiré 123.000 nouveaux abonnés au premier semestre, en proposant entre autre des promotions à prix cassés sur internet.

Cette stratégie explique l‘érosion du revenu par client (Arpu), qui s‘est établi à 34,50 euros au 30 juin 2015 contre 35,80 euros à la même date en 2014.

Le chiffre d‘affaires de l‘activité fixe est en très légère hausse de 0,5%.

UN EBITDA ET UN CHIFFRE D‘AFFAIRES EN HAUSSE

Sur l‘ensemble de son activité, le groupe a dégagé un chiffre d‘affaires en progression de 6,9% à 2,16 milliards d‘euros et un Ebitda de 725 millions d‘euros (+16,2%) au premier semestre, pour une marge de 33,6%, en hausse de trois points, au 30 juin.

“La hausse de l‘Ebitda est la conséquence directe de nos investissements sur les deux premières années (...) D‘autre part, nous avons désormais une taille critique du nombre d‘abonnés”, s‘est félicité le directeur financier du groupe, interrogé par Reuters.

L‘opérateur dépend de moins en moins de son contrat d‘itinérance avec Orange, qui se termine en 2018.

Plus de 70% des données mobile des clients d‘Iliad passent désormais par son réseau propre, a précisé le directeur financier. Le groupe a déployé 5.266 antennes au 30 juin 2015, et vise 6.000 sites d‘ici à la fin de l‘année.

Les enchères de la bande 700 MHz, organisées par le gouvernement à partir de septembre et jusqu‘à la fin de l‘année, sont un autre enjeu pour l‘indépendance de Free: dernier arrivé sur le marché, l‘opérateur possède moins de fréquences que ses concurrents. “Nous serons au rendez-vous des enchères”, s‘est contenté de commenter le directeur financier du groupe.

Le groupe confirme son objectif d‘une croissance de l‘Ebitda de 10% en 2015, et d‘une marge d‘exploitation de plus de 40% d‘ici la fin de la décennie.

Le communiqué : bit.ly/1LEFc8k

Joseph Sotinel et Leila Abboud, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below