26 août 2015 / 16:23 / dans 2 ans

Eiffage affiche sa plus forte marge en cinq ans

Eiffage prévoit en 2015 une légère baisse de son chiffre d'affaires mais une hausse de son résultat net grâce à la poursuite du redressement de ses marges. Le groupe de BTP et de concessions a réalisé au premier semestre un résultat net, part du groupe, de 79 millions d'euros, en hausse de 14,5%, sur un chiffre d'affaires en progression de 1,4% à 6,6 milliards d'euros. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Eiffage a confirmé mercredi ses objectifs 2015 après un premier semestre marqué par une marge au plus haut depuis cinq ans et a détaillé, en marge de ses résultats, le contenu de l‘accord d‘avril conclu entre l‘Etat et les concessionnaires autoroutiers.

Cet accord, qui a mis fin à plusieurs mois de crise avec les sociétés d‘autoroutes accusées de bénéficier d‘une rente exagérée, a fait l‘objet de décrets publiés au Journal officiel le 23 août. Comme les autres concessionnaires, Eiffage s‘engage sur un montant d‘investissements en échange d‘un allongement de la durée de ses concessions.

Dans son cas, il s‘agit de 720 millions d‘euros moyennant notamment une extension de deux ans et un mois, à janvier 2035, de la concession d‘APRR, indique le groupe dans une présentation postée sur son site internet.

L‘accord prévoit aussi une compensation du gel des péages imposé par le gouvernement cette année ainsi qu‘une répercussion sur les tarifs de la hausse de la redevance domaniale. Afin de ne pas brusquer les usagers, ce rattrapage sera lissé sur huit ans, de 2016 à 2023.

Pour enterrer la hache de guerre, les concessionnaires ont également accepté l‘introduction d‘un mécanisme de plafonnement de la rentabilité des autoroutes, tandis que l‘Etat a promis un renforcement de la protection contre des évolutions de la fiscalité.

“Compte tenu de la dynamique opérationnelle des concessions, de la résistance des marges Travaux et de la baisse significative des frais financiers, le groupe anticipe une nouvelle progression de son résultat net, part du groupe, malgré un léger repli de son chiffre d‘affaires sur l‘ensemble de l‘année”, déclare Eiffage dans un communiqué.

Ces objectifs sont identiques à ceux communiqués par le groupe en début d‘année. Dans sa présentation, Eiffage précise qu‘il s‘attend également à une nouvelle progression de son résultat opérationnel courant cette année.

Au premier semestre, celui-ci a progressé de 3,8% et le bénéfice net, part du groupe, a grimpé de 14,5%, plus vite dans les deux cas que le chiffre d‘affaires (+1,4%).

La politique de redressement des marges du groupe a continué de porter ses fruits puisque la marge opérationnelle est montée jusqu‘à 9%, son plus haut niveau depuis cinq ans.

Chez APRR, la marge d‘Ebitda a même atteint le niveau historique de 74,9%.

Dans la construction, la marge opérationnelle d‘Eiffage s‘est tassée à 3,5% tandis que dans l‘énergie, elle est légèrement remontée à 2,8% grâce aux restructuration engagées chez Eiffel Industrie.

En revanche, dans les infrastructures, la marge est restée négative à cause d‘une dégradation de la construction métallique en France, où le groupe a également engagé une réorganisation.

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below