11 août 2015 / 10:23 / dans 2 ans

Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à mi-séance

Après la dévaluation du yuan, les valeurs exposées au marché chinois, dont les produits de luxe, chutent en Bourse de Paris. C'est le cas de LVMH, propriétaire de Dior. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, en net repli à la mi-journée d‘une séance marquée par la dévaluation surprise du yuan décidée par Pékin après plusieurs indicateurs économiques décevants.

A 12h00, l‘indice CAC 40 reculait de 1,26% à 5.130,01 points:

* Les secteurs dépendants du marché économique chinois comme l‘AUTOMOBILE (-3,73%), les BIENS PERSONNELS ET DOMESTIQUES (-1,67%) et les RESSOURCES DE BASE (-1,65%) accusent les plus fortes baisses sectorielles en Europe.

VALEO (-4,25%), PSA (-3,86%) et RENAULT (-3,83%), plus fortes baisses du SBF 120, sont également pénalisés par le recul des ventes de voitures neuves en Chine au mois de juillet.

Dans le luxe, LVMH perd 3,7%, KERING 3,25% et HERMÈS INTERNATIONAL 3,16%. Les groupes de spiritueux PERNOD RICARD et RÉMY COINTREAU baissent respectivement de 2,59% et 2,34% tandis que, parmi les ressources de base, ARCELORMITTAL abandonne 2,12%.

* En revanche, les VALEURS LIÉES AU PÉTROLE sont épargnées par les conséquences sur les Bourses européennes de la dévaluation du yuan, en profitant d‘un rebond des cours du Brent vers les 50 dollars le baril.

TECHNIP avance de 1,13% et TOTAL de 0,26%, seules hausses du CAC 40. Hors CAC, CGG s‘octroie 2,64%, MAUREL & PROM 1,27% et VALLOUREC 0,71%.

* CAPGEMINI (-0,08%) tente de résister à la baisse du marché après que Citigroup a ajouté le titre à sa liste de valeurs préférées en Europe (Focus List Europe), le broker soulignant l‘amélioration de la croissance du chiffre d‘affaires et le rythme continue de la progression des marges.

* INNATE PHARMA grimpe de 4,17% à 13,99 euros, plus forte progression du SBF 120, la valeur testant sa moyenne mobile à 50 jours, à 14,21 euros, après un rebond la veille sur une ligne de support technique passant entre 13 et 13,50 euros.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below