6 août 2015 / 07:54 / il y a 2 ans

Les marchés européens ouvrent en baisse, sauf le Dax et Athènes

A l'exception de Francfort et Athènes, les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse jeudi, au lendemain d'une nette hausse alimentée par les conclusions des enquêtes Markit suggérant une solide croissance du secteur privé. Une trentaine de minutes après le début des échanges, le CAC 40 cédait 0,13% et le FTSE reculait de 0,35% tandis que le Dax grappillait 0,13%. La Bourse d'Athènes était elle en hausse de 0,18% /Photo d'archives/Kai Pfaffenbach

PARIS/LONDRES (Reuters) - A l'exception de Francfort et Athènes, les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse jeudi, au lendemain d'une nette hausse alimentée par les conclusions des enquêtes Markit suggérant une solide croissance du secteur privé en juillet et par le bond du titre Société générale.

Une trentaine de minutes après le début des échanges, l'indice CAC 40 cède 0,13% à 5.190,23 points à Paris et le FTSE recule de 0,35% à Londres. Le Dax grappille 0,13% à Francfort, notamment porté par les progressions de Metro (+4,3%) et Adidas (+1,5%).

La Bourse d'Athènes évolue dans le vert dans les tout premiers échanges, en hausse de 0,18% malgré la poursuite de la chute de l'indice du secteur bancaire, qui abandonne plus de 6%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro lâche 0,16% et le FTSEurofirst 300 diminue de 0,32%.

Après avoir fait état de résultats trimestriels inférieurs aux attentes, la société de biotechnologie danoise Novozymes enregistre le plus fort recul de l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300, avec une chute de plus de 10%.

L'action Deutsche Post cède quant à elle 3,7% après que le groupe de services postaux et de messagerie allemand a abaissé sa prévision de bénéfice 2015.

Egalement pénalisé par des résultats trimestriels en recul et en deçà du consensus, l'assureur suisse Zurich Insurance Group voit son action reculer de plus de 4%, tandis que le titre KBC s'adjuge plus de 3% après que le groupe financier belge a annoncé un doublement de son bénéfice net au deuxième trimestre.

Les investisseurs restent par ailleurs à l'affût d'indices concernant le calendrier qu'adopteront les grandes banques centrales pour relever leurs taux.

La Banque d'Angleterre (BoE) doit faire part de sa décision de politique monétaire à la mi-journée et aux Etats-Unis, les chiffres officiels de l'emploi, publiés vendredi par le département du Travail, seront décortiqués pour tenter d'anticiper le comportement de la Réserve fédérale.

Sudip Kar-Gupta; Myriam Rivet pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below