29 juillet 2015 / 05:44 / dans 2 ans

Suez reste mesuré sur le rebond des déchets en Europe

Jean-Louis Chaussade, directeur général de Suez. Le numéro deux mondial de la gestion de l'eau et des déchets a publié des résultats en croissance à données comparables au titre du premier semestre 2015, grâce notamment à sa division Eau Europe et à ses réductions de coûts. Le groupe a enregistré un résultat net part du groupe de 141 millions (+11,4% en données ajustées d'une plus-value de cession), un Ebitda de 1.293 millions (+2,0% en organique) et un chiffre d'affaires de 7.295 millions (+1,9% en organique). /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes

PARIS (Reuters) - Suez a publié mercredi des résultats en croissance à données comparables au titre du premier semestre 2015, grâce notamment à sa division Eau Europe et à ses réductions de coûts, et a confirmé l‘ensemble de ses objectifs pour 2015.

Le numéro deux mondial de la gestion de l‘eau et des déchets, derrière Veolia Environnement, a également fait état d‘une amélioration de l‘activité dans les déchets en Europe au deuxième trimestre, sans toutefois se hasarder à tabler sur un net rebond dans ce secteur.

“Très difficile de vous donner des informations sur le deuxième semestre (...), je n‘ai pas de signal très précis”, a déclaré son directeur général, Jean-Louis Chaussade, lors d‘une conférence téléphonique avec la presse.

“Je constate qu‘il y a une légère amélioration du deuxième trimestre par rapport au premier. Certes, les indicateurs macroéconomiques semblent devoir s‘améliorer, donc j‘espère que les troisième et quatrième trimestres confirmeront la tendance du deuxième ; à ce stade c‘est très difficile d‘aller plus loin”, a-t-il ajouté.

Suez, qui a décidé d‘abandonner la composante “environnement” de son nom, vise toujours pour l‘exercice en cours une croissance organique de son chiffre d‘affaires d‘au moins 3% et une évolution organique “positive” de son résultat brut d‘exploitation (Ebitda).

Il continue également de tabler sur une croissance organique de son résultat opérationnel courant (Ebit) d‘au moins 4% et sur un dividende au moins égal à celui de 0,65 euro par action proposé pour 2014.

Le groupe a enregistré au titre du premier semestre un résultat net part du groupe de 141 millions (+11,4% en données ajustées d‘une plus-value de cession), un Ebitda de 1.293 millions (+2,0% en organique) et un chiffre d‘affaires de 7.295 millions (+1,9% en organique).

Il a bénéficié d‘un impact favorable de change de +3,3%, du fait de la dépréciation de l‘euro face au dollar américain, à la livre sterling, au peso chilien et au dollar australien.

L‘Ebitda de sa division Eau Europe a crû de 5,5% à change et périmètre constants, bénéficiant notamment de la hausse des volumes en Espagne et au Chili et d‘indexations tarifaires favorables dans toutes les régions.

L‘action Suez a clôturé mardi sur un cours de 17,805 euros, enregistrant une hausse de 23,35% depuis le début de l‘année après une progression de 10,8% en 2014.

Benjamin Mallet, édité par Matthieu Protard

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below