24 juillet 2015 / 16:38 / dans 2 ans

Les Bourses européennes terminent en baisse

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en baisse vendredi, entraînées dans le rouge par les matières premières dans un contexte macroéconomique morose.

LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 0,58% (29,38 points) à 5.057,36 points, portant son recul hebdomadaire à 1,31%.

Le Footsie britannique a abandonné 1,13% (-2,88% sur la semaine) et le Dax allemand a reculé de 1,43% (-2,79% sur la semaine), tandis que l‘indice EuroStoxx 50 a cédé 0,95% et le FTSEurofirst 300 0,96%.

Des données macroéconomiques peu encourageantes, inférieures aux attentes sur l‘activité en Chine ont pesé sur les cours des matières premières, soulevant des inquiétudes sur l‘évolution de la demande.

Le contrat échéance trois mois sur le cours du cuivre a touché en séance un creux depuis juillet 2009 à 5.191,50 dollars la tonne, l‘or a touché dans la matinée un plus bas de cinq ans et demi à 1.077 dollars l‘once et les cours du pétrole se dirigent vers un quatrième recul hebdomadaire d‘affilée.

Les indices sectoriels européens des ressources de base et de l‘énergie ont respectivement cédé 3,04% et 1,27%.

Les données en provenance d‘Europe n‘ont pas été meilleures et le tassement de l‘activité dans le secteur privé en juillet est selon certains analystes de mauvais augure pour les chiffres de l‘inflation en zone euro, attendus la semaine prochaine.

“Nous sommes face à un casse-tête: les matières premières mettent en évidence que l‘économie mondiale se détériore, les principaux marchés émergents sont déjà confrontés à une forte volatilité et pourtant la première banque centrale du monde (la Réserve fédérale américaine, ndlr) s‘apprête à resserrer sa politique monétaire”, observe Michael Every, de Rabobank.

Aux valeurs, les investisseurs ont salué les résultats de Thales (+7,45%) et Vodafone (+2,8%), tandis que ceux de SES (-6,55%) et BASF (-4,55%) ont déçu.

Le rendement des obligations allemandes à dix ans - référence pour la zone euro - a reculé à un plus bas de trois semaines, à 0,66%. Les rendements de la dette à même échéance des pays dits “périphériques” (Espagne, Italie et Portugal) sont également orientés à la baisse.

Sur le marché des changes, le dollar a réduit ses gains face à un panier de devises de référence après que l‘annonce d‘une baisse inattendue des ventes de logements neufs aux Etats-Unis en juin a jeté un doute sur la vigueur de l‘économie américaine et donc sur le calendrier qu‘adoptera la Réserve fédérale pour relever ses taux.

Amanda Cooper et Alistair Smout; Myriam Rivet pour le service français, édité par Benoît van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below