20 juillet 2015 / 10:49 / il y a 2 ans

Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à la mi-séance

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, en hausse à la mi-journée, les dernières évolutions dans le dossier grec incitant les investisseurs à la prise de risques dans un contexte favorable : amélioration macroéconomique, faiblesse de l‘euro, résultats jugés solides et accélération d‘opérations de M&A. et

Les valeurs financières profitent de l'optimisme accru des investisseurs sur fond d'avancées dans le dossier grec et sont en hausse à la Bourse de Paris à la mi-séance, en particulier Crédit agricole. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen

A 12h16, l‘indice CAC 40 grimpait de 1,09% à 5.180,30 points après avoir déjà gagné 4,51% la semaine dernière :

* Les VALEURS FINANCIÈRES et de nombreuses CYCLIQUES profitent de l‘optimisme accru des investisseurs sur fond d‘avancées dans le dossier grec.

CREDIT AGRICOLE s‘octroie 1,83%, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE 1,63% et AXA 1,51%. VALEO prend 1,81%, BOUYGUES 1,62% et ARCELORMITTAL 1,42%.

* CAPGEMINI avance de 2,53%, plus forte progression du CAC 40. La valeur se négocie à un plus haut de 13 ans et demi en Bourse, Goldman Sachs, qui conseille d‘acheter le titre, a relevé son objectif de cours de 91 à 106 euros en soulignant les effets de l‘acquisition de l‘américain Igate pour le géant européen des services informatiques.

* ALSTOM (+2,39%) a publié un chiffre d‘affaires en hausse de 8% au titre du premier trimestre de son exercice 2015-2016, son activité transport ayant notamment bénéficié de la livraison de trains régionaux en France, en Italie et en Allemagne.

* SCHNEIDER ELECTRIC (+1,16%) et Aveva (+27,94%) ont annoncé avoir conclu un accord de principe en vertu duquel le groupe français de construction électrique apportera des activités logiciels au groupe britannique, dont il contrôlera in fine 53,5% du capital.

* En revanche, LAFARGEHOLCIM (-0,42%) accuse la plus forte des deux seules baisses du CAC 40. ACC, la filiale indienne du groupe franco-suisse, recule de 2,08% en Bourse après avoir vu son bénéfice fondre d‘environ 45% au titre de son trimestre clos en juin, pénalisé par la faiblesse de la demande et de la concurrence dans le nord de l‘Inde.

* Les VALEURS liées au pétrole continue de pâtir de la faiblesse des cours de l‘or noir (-0,84% pour le baril de Brent), que beaucoup d‘analystes ne voient pas remonter à court terme.

TECHNIP perd 0,26%. Hors CAC, MAUREL & PROM cède 2,15% et VALLOUREC 2,22%, plus fortes baisses du SBF 120.

* ERAMET baisse de 0,6%. Société générale a ramené son objectif de cours sur le titre de 126 à 85 euros, le courtier ayant “significativement” réduit ses estimations pour le groupe alors que les prix du manganèse et du nickel sont au plus bas.

* DASSAULT SYSTÈMES (+4,0%) est en tête du SBF 120, JPMorgan anticipant une croissance du chiffre d‘affaires plus forte que prévu de l‘éditeur de logiciel au deuxième trimestre, soutenue par les secteurs de l‘automobile et de l‘aérospatial.

* BIOMÉRIEUX grimpe de 3,79%, les analystes anticipant un relèvement des prévisions de croissance du spécialiste du diagnostic in vitro, notamment portée par les bons résultats de sa filiale aux Etats-Unis.

* GTT (+2,9%) a annoncé la commande, notifiée en juin, d‘un méthanier qui sera construit par le chantier naval japonais Imabari Shipbuilding Co. et est destiné à Mitsui & Co. La livraison de ce navire est prévue en 2020.

* OENEO (+4,86%) figure parmi les plus fortes hausses de l‘indice CAC Mid & Small dans des volumes représentant 8,3 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext, après le rachat de la société portugaise Piedade par le spécialiste français des bouchons et de la tonnellerie pour la filière viticole.

* SPIE est en hausse de 3,93%, plusieurs analystes ayant entamé la couverture de la société d‘ingénierie électrique introduite en Bourse le mois dernier en soulignant sa solidité financière et les effets de nouvelles acquisitions de la part du groupe.

* SOLUCOM (-2,79%) pâtit de prises de bénéfices après le rally du titre depuis fin mai (+22,3%) qui l‘a mené à son plus haut historique, à 54 euros la semaine dernière, selon un analyste.

* RADIALL (-2,0%) a maintenu vendredi sa perspective d‘une croissance modérée en 2015, après avoir vu son activité ralentir au deuxième trimestre à +4,6%, contre +12,3% lors des trois premiers mois de l‘année.

Alexandre Boksenbaum-Granier, avec Raphaël Bloch, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below