10 juillet 2015 / 07:04 / il y a 2 ans

Deuxième jour de hausse pour les marchés boursiers chinois

A Shanghai. Les marchés d'actions chinois étaient en forte hausse vendredi pour la deuxième journée de suite après les mesures de soutien mises en place par le gouvernement et malgré les interrogations sur les conséquences de la récente dégringolade boursière pour la croissance économique chinoise. /Photo prise le 10 juillet 2015/Aly Song

SHANGHAI (Reuters) - Les marchés d'actions chinois étaient en forte hausse vendredi pour la deuxième journée de suite après les mesures de soutien mises en place par le gouvernement et malgré les interrogations sur les conséquences de la récente dégringolade boursière pour la croissance économique chinoise.

Sur les deux dernières semaines, les autorités chinoises ont réduit les taux d'intérêt, suspendu les introductions en Bourse, et incité les intermédiaires à acheter des actions, grâce aux liquidités fournies par la banque centrale.

Les efforts déployés tous azimuts pour sauver les marchés ont commencé à être suivis d'effet jeudi. Les indices boursiers ont regagné 6% environ après la décision des autorités d'interdire aux actionnaires détenant plus de 5% d'une société de vendre ses actions pendant six mois.

Vendredi, l'indice CSI300 des principales sociétés cotées à la Bourse de Shanghai et de Shenzhen gagnait près de 6%, tandis que l'indice composite de la Bourse de Shanghai prenait un peu plus de 5%.

Certains analystes anticipent de nouvelles décisions de la banque centrale, qui fait souvent des annonces de politique monétaire pendant le week-end.

Ils anticipent par exemple une nouvelle baisse du loyer de l'argent ou un assouplissement du montant des liquidités que les banques doivent détenir en réserve.

STABILISÉ

Au plus fort de leur chute cette semaine, les actions chinoises accusaient un repli de plus de 30% par rapport à leur pic de la mi-juin. Certains investisseurs ont fini par s'inquiéter davantage pour la Chine que pour la Grèce.

Dans une analyse financière, Bank of America Merrill Lynch dit s'attendre à des conséquences sur l'économie réelle et les résultats des entreprises, notamment dans le domaine de la consommation des ménages.

Si les efforts du gouvernement semblent avoir mis pour l'heure un plancher à la chute des cours, les Bourses sont loin de fonctionner normalement.

La cotation de la moitié des sociétés environ est suspendue et une grande partie de celles qui continuent à être cotées sont soutenues par les achats dirigés par l'Etat.

Ainsi, depuis le début de la débâcle, les assureurs ont acquis pour 11,2 milliards de yuans d'actions (1,6 milliard d'euros), selon le Shanghai Securities News de vendredi.

"Le marché peut sans doute être stabilisé, mais ce sera une décision politique, parce que les organismes publics, les banques, les fonds de retraite, les compagnies d'assurance seront obligés d'acheter", explique Ashok Shah, directeur de l'investissement chez London & Capital.

"Essentiellement, la décision politique consiste à transférer en quelque sorte les pertes potentielles des investisseurs privés (..) vers l'Etat."

Danielle Rouquié pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below