9 juillet 2015 / 13:40 / dans 2 ans

Le FMI réduit sa prévision de croissance mondiale 2015 à 3,3%

Le Fonds monétaire international (FMI) s'attend désormais à un léger ralentissement de la croissance mondiale en 2015 à 3,3% contre 3,4% l'année précédente, après avoir abaissé de 0,2 point de pourcentage sa prévision pour l'année en cours, en raison principalement du trou d'air subi par l'économie américaine au premier trimestre. /Photo d'archives/REUTERS/Stoyan Nenov

WASHINGTON (Reuters) - Le Fonds monétaire international (FMI) s‘attend désormais à un léger ralentissement de la croissance mondiale en 2015 à 3,3% contre 3,4% l‘année précédente, après avoir abaissé de 0,2 point de pourcentage sa prévision pour l‘année en cours, en raison principalement du trou d‘air subi par l‘économie américaine au premier trimestre.

Dans l‘évaluation intérimaire de ses projections économiques publiée jeudi, le FMI a en revanche maintenu inchangée sa prévision d‘une accélération de la croissance de l‘économie mondiale à 3,8% en 2016, en dépit de la crise grecque et des récentes turbulences sur les Bourses chinoises.

“La distribution des risques pour l‘activité économique mondiale est toujours orientée vers la baisse”, prévient le FMI qui cite le renforcement de la volatilité sur les marchés financiers, les changements déstabilisants du prix des actifs et la baisse des prix des matières premières parmi les facteurs de risques à moyen terme.

La prévision de croissance de l‘économie américaine pour l‘année en cours est revue en baisse de 0,6 point de pourcentage, à 2,5%, sous l‘effet de la contre-performance du premier trimestre. La projection pour l‘année 2016 est abaissée de 0,1 point, à 3,0%.

Le FMI ne remet pas en cause le scénario d‘une accélération graduelle de l‘activité dans les économies développées, ni celui d‘un ralentissement dans les économies émergentes et en développement présenté en avril.

Les projections de croissance concernant l‘économie de la zone euro ne sont pas modifiées pour 2015, à 1,5%, et sont relevées de 0,1 point pour 2016, à 1,7%.

Les projections sont assez sensiblement relevées pour l‘Espagne (de 0,6 point de pourcentage en 2015 à 3,1% et de 0,5 point pour 2016 à 2,5%) et dans une moindre mesure pour l‘Italie (de 0,2 point à 0,7% en 2015 et de 0,1 point à 1,2% en 2016).

Elles sont inchangées pour la France à 1,6% et 1,7% respectivement.

Les projections pour les économies émergentes et en développement sont révisées en légère baisse pour 2015 (-0,1 point à 4,2%) et inchangées pour 2016.

Marc Joanny, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below