3 juillet 2015 / 14:30 / il y a 2 ans

Vivendi remplace le DG de Canal+ mais épargne les Guignols

Vivendi a mis fin aux fonctions du directeur général de sa filiale Groupe Canal+, Rodolphe Belmer. Il est remplacé par Maxime Saada, qui occupait jusqu'ici la fonction de directeur général adjoint du groupe de télévision en charge de l'édition des chaînes payantes. /Photo d'archives/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Vivendi a annoncé vendredi le limogeage du directeur général de Canal +, Rodolphe Belmer, dont les résultats sont jugés décevants par le groupe de médias, qui a décidé en revanche de maintenir sur la chaîne cryptée "Les Guignols de l'Info", dont l'éventuelle suppression avait déclenché une vive polémique.

Rodolphe Belmer sera remplacé par Maxime Saada, qui occupait jusqu'ici la fonction de directeur général adjoint du groupe de télévision en charge de l'édition des chaînes payantes, a précisé Vivendi, maison mère de Canal +, dans un communiqué.

Bertrand Méheut, dont Rodolphe Belmer a longtemps été présenté comme le successeur potentiel, a été pour sa part confirmé à la présidence de Canal+.

Rodolphe Belmer n'a pas pu être contacté pour commenter son départ et Canal+ s'est refusé à tout commentaire sur le sujet.

Afin d'éteindre la polémique sur les Guignols, qui a agité ces derniers jours les réseaux sociaux et le monde policito-médiatique, Vincent Bolloré, président et principal actionnaire de Vivendi avec 15% du capital, a assuré que ce programme emblématique de la chaîne serait maintenu.

"Les Guignols font partie de patrimoine et de l'histoire de Canal Plus (...). Il est hors de question de se priver de cet atout qui est la propriété du groupe", a-t-il souligné dans une déclaration transmise à Reuters. Le format de l'émission, insérée actuellement dans le "Grand Journal" dont les audiences s'érodent, pourrait être revu ainsi que sa périodicité.

Une diffusion hebdomadaire, au lieu d'une émission quotidienne en semaine, serait ainsi envisagée, selon une source syndicale citée par le magazine Télérama.

Une source proche du dossier avait confirmé jeudi à Reuters que Vincent Bolloré avait rencontré récemment les dirigeants de Canal+ pour discuter de l'avenir des Guignols

De nombreuses voix s'étaient élevées contre leur possible disparition. La nouvelle directrice de France Télévision, Delphine Ernotte, avait même déclaré sur Twitter que les marionnettes seraient "les bienvenues" sur les chaînes de son groupe.

Le remplacement de Rodolphe Belmer n'aurait toutefois rien à voir avec l'épisode des Guignols, selon une source proche du dossier, pour qui cette décision sanctionne surtout les performances décevantes de la chaîne.

Canal +, dont les programmes sont basés sur le sport et le cinéma, est de plus en plus attaqué par la concurrence de la vidéo à la demande ainsi que par des services de vidéos en ligne comme ceux du géant américain Netflix, disponible depuis septembre dernier en France.

Avec la contribution de Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below