29 juin 2015 / 08:49 / il y a 2 ans

Engie envisagerait une introduction en Bourse d'Electrabel

PARIS (Reuters) - Engie (ex-GDF Suez) envisage d‘ouvrir le capital de sa filiale belge Electrabel à travers une introduction en Bourse, rapporte lundi La Lettre de l‘Expansion.

Engie (ex-GDF Suez) envisage d'ouvrir le capital de sa filiale belge Electrabel à travers une introduction en Bourse, rapporte lundi La Lettre de l'Expansion. /Photo prise le 28 avril 2015/REUTERS/Benoît Tessier

Selon la publication spécialisée, ce projet vise à faire entrer des intérêts belges - dont peut-être l‘Etat - au capital de la société, qui exploite les sept réacteurs nucléaires implantés en Belgique, mais aussi à “partager les coûts en forte hausse” et à “peaufiner (...) un profil tourné vers la transition énergétique”.

Une porte-parole d‘Engie n‘a pas souhaité commenter ces informations.

Le projet d‘une introduction en Bourse d‘Electrabel interviendrait alors qu‘Engie mène des tests de sûreté sur deux de ses réacteurs nucléaires belges, qui sont arrêtés, et que le groupe négocie avec le gouvernement belge les conditions d‘une éventuelle prolongation de deux autres réacteurs.

EDF Luminus, filiale belge d‘EDF, a de son côté annoncé mi-mai qu‘elle comptait s‘introduire en Bourse de Bruxelles d‘ici la fin de l‘année.

Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below