November 19, 2014 / 9:19 AM / in 3 years

Les marchés européens ouvrent en légère baisse

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en légère baisse mercredi, affectées par les valeurs minières et la chute d‘Areva après l‘abandon de ses objectifs financiers.

À Paris, le CAC 40 perd 7,53 points, soit 0,18% à 4.254,85 points à 8h54 GMT. À Francfort, le Dax recule de 0,07% et à Londres, le FTSE abandonne 0,27%. L‘indice EuroStoxx 50 de la zone euro lâche 0,17% et le FTSEurofirst 300 0,28%.

Les titres Rio Tinto et BHP Billiton perdent respectivement 1,8% et 1,6%, dans le sillage des contrats à terme sur le minerai de fer en Chine qui ont baissé de 5% dans un marché qui souffre d‘une offre surabondante.

A Paris, l‘action Areva a perdu jusqu‘à 23% dans de gros volumes, à des plus bas depuis juin 2012, après la suspension de ses objectifs pour 2015 et 2016.

Au plan sectoriel, tous les indices du Stoxx 600 sont dans le rouge à l‘exception notable de celui de la santé, qui grappille 0,31% dans le sillage des bonnes performances du secteur à Wall Street la veille.

A Madrid, la banque BBVA perd 0,44% après avoir confirmé des négociations en cours pour se renforcer au capital de la banque turque Garanti, laquelle prend plus de 2% à Istanbul.

A Milan, Generali est peu changé bien qu‘ayant dit s‘attendre à atteindre à l‘avance ses objectifs 2015 et à porter son taux de distribution de dividende à plus de 40% grâce au renforcement de son bilan.

Parmi les valeurs moyennes, l‘action Soitec gagnait 4,5% à 2,07 euros à Paris en début de séance avant de réduire son avance à 1%. Malgré une perte accrue, le fabricant de matériaux pour semi-conducteurs se dit en mesure d‘atteindre son objectif de retour à une marge opérationnelle positive pour l‘exercice 2015-2016.

Sur le marché des changes, le dollar est à un plus nouveau plus haut de sept ans face au yen à 117,37 et s‘apprécie de 0,06% par rapport à l‘euro, à 1,25.

Le Brent de mer du Nord continue sa glissade sous les 80 dollars en abandonnant 0,08% en raison des doutes sur la capacité de l‘Opep à soutenir les cours pétroliers avant la réunion ministérielle du 27 novembre à Vienne.

Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below