16 novembre 2014 / 15:42 / dans 3 ans

Embellie en vue pour le commerce de détail à Wall Street

L'amélioration de l'économie américaine n'a eu que peu d'effets sur les biens de consommation à la Bourse de New York depuis le début de l'année mais la progression des titres de chaînes de restaurants observée ces derniers temps laisse espérer des jours meilleurs pour l'ensemble du commerce de détail. /Photo prise le 14 novembre 2014/REUTERS/Brendan McDermid

NEW YORK (Reuters) - L‘amélioration de l‘économie américaine n‘a eu que peu d‘effets sur les biens de consommation à la Bourse de New York depuis le début de l‘année mais la progression des titres de chaînes de restaurants observée ces derniers temps laisse espérer des jours meilleurs pour l‘ensemble du commerce de détail.

L‘indice S&P 500 du secteur des biens de consommation est en augmentation d‘environ 3% depuis le début de l‘année. Seul le secteur de l‘énergie a fait moins bien à Wall Street, qui reste sur quatre semaines de hausse à la faveur d‘indicateurs et de résultats globalement bien accueillis.

Un rayon de soleil est cependant apparu dans la restauration. L‘indice Dow Jones des restaurants et bars américains a ainsi avancé d‘environ 4% depuis début septembre.

Le sort des titres des restaurants et des autres commerces de détail est généralement lié à Wall Street mais pour l‘instant, les consommateurs préfèrent dîner dehors qu‘acheter des biens de consommation, explique Oscar Sloterbeck, directeur exécutif chez Evercore ISI.

Les actions de Buffalo Wild Wings, Domino’s Pizza, Darden Restaurants et Cracker Barrel Old Country Store ont toutes nettement progressé depuis début septembre.

L‘amélioration de la situation sur le front de l‘emploi et la baisse des prix de l‘essence incitent les consommateurs à sortir davantage, expliquent les analystes.

“Le chemin le plus court vers le consommateur passe par son estomac”, dit Michael Arone, stratégiste investissement chez Street Global Advisors.

Les autres commerces de détail profiteront également du phénomène mais avec un temps de retard, ajoute-t-il.

Les consommateurs ont davantage d‘argent à dépenser, grâce notamment à la baisse des prix de l‘énergie. Le gallon d‘essence coûte en effet 2,914 dollars en moyenne actuellement contre 3,186 dollars il y a un mois.

Les ventes au détail ont augmenté en octobre aux Etats-Unis, signe d‘une accélération de la consommation qui pourrait renforcer la reprise de la première économie du monde.

Autre indicateur encourageant, le sentiment de confiance du consommateur américain s‘est amélioré en novembre pour atteindre un plus haut de plus de sept ans, selon les résultats préliminaires de l‘enquête mensuelle Thomson Reuters-Université du Michigan.

Les traders ne s‘attendent toutefois pas à un feu d‘artifice pour les titres du commerce de détail pendant les fêtes de fin de l‘année et soulignent la faible volatilité du secteur.

Patrick Vignal pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below