15 novembre 2014 / 11:08 / il y a 3 ans

Les résultats d'entreprises au 3e trimestre en Europe rassurent

Les résultats d'entreprises publiés jusqu'à présent en Europe au titre du troisième trimestre ont rassuré les analystes et gérants interrogés par Reuters, ces derniers saluant la capacité des sociétés à améliorer leurs marges dans un environnement marqué par la faiblesse de la croissance économique. /Photo d'archives/Dado Ruvic

PARIS (Reuters) - Les résultats d'entreprises publiés jusqu'à présent en Europe au titre du troisième trimestre ont rassuré les analystes et gérants interrogés par Reuters, ces derniers saluant la capacité des sociétés à améliorer leurs marges dans un environnement marqué par la faiblesse de la croissance économique.

Selon les données compilées par StarMine, une division de Thomson Reuters, environ 60% des sociétés de l'indice Stoxx 600 ont fait état de bénéfices et d'un chiffre d'affaire supérieurs ou équivalents aux attentes, avec une hausse moyenne de 13,7% de leurs résultats et de 0,9% de leurs revenus au troisième trimestre.

"Clairement, c'est une bonne saison de publications, la meilleure depuis assez longtemps. Ceci est rassurant dans un contexte où les marchés se sont récemment inquiétés d'une possible rechute en récession", observe Benoît Peloille, stratégiste chez Natixis.

"Cela indique que même dans un environnement de croissance macroéconomique faible, les entreprises cotées sont capables de générer des profits", ajoute-t-il.

Confrontées à une grande morosité économique en zone euro, où la croissance économique ne devrait pas dépasser 0,8% cette année et à peine 1,1% l'an prochain selon l'OCDE, les entreprises ont engagé des processus de réduction de leurs coûts afin d'améliorer leur profitabilité malgré la quasi-stabilité de leur activité.

L'ÉCART AVEC LES USA DEVRAIT SE RÉDUIRE

"Il faut (...) bien comprendre les trois étapes par lesquelles les entreprises passent", souligne Bruno Fine, directeur général de Roche-Brune AM.

Première étape, en l'absence de croissance, les sociétés se donnent les moyens d'améliorer leur rentabilité ; deuxième étape, les sociétés décident de faire des investissements visant à créer de la valeur et améliorer leur productivité ; troisième étape, les sociétés captent la croissance économique si elle revient.

"2014 va être l'année de la rentabilité, 2015 l'année de la productivité et 2016 celle de l'activité", estime ainsi Bruno Fine.

Les entreprises de la zone euro à la recherche d'un fort effet de levier opérationnel ont été bien aidées sur la période juillet-septembre par la hausse du dollar face à l'euro, à la différence de la fin 2013 et du début de l'année où elles avaient pâti du renchérissement de la monnaie unique.

Les analystes estiment que la différence d'activité entre les entreprises européennes et américaines, qui reste forte en raison notamment du différentiel de croissance entre l'Europe et les Etats-Unis, devrait peu à peu se résorber alors que l'on estime en général à deux ans le décalage entre les deux régions en termes d'activité.

Bruno Fine s'attend ainsi à un rattrapage des sociétés européennes à partir de 2016.

"Nous pensons que le retard des entreprises européennes se comblera en partie, grâce à la poursuite des réformes structurelles. Outre les marges, les niveaux de résultats en masse en Europe sont très loin de leur niveau de 2007", considère de son côté Vincent Guenzi, stratège de Cholet Dupont.

Celui-ci juge néanmoins qu'il faudra également davantage de croissance des chiffres d'affaires donc de croissance du PIB pour assurer ce redressement, tout en soulignant que l'Europe n'est pas condamnée à la stagnation.

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below