24 octobre 2014 / 13:58 / il y a 3 ans

Wall Street débute en légère hausse malgré Ebola et Amazon

La Bourse de New York a ouvert en légère hausse vendredi, portée par de bons résultats d'entreprise au troisième trimestre, compensant la contre-performance d'Amazon et le diagnostic d'un premier cas de fièvre Ebola à New York, qui a nourri les inquiétudes sur une extension de l'épidémie. Quelques minutes après l'ouverture, l'indice Dow Jones gagnait 0,04%. Le Standard & Poor's 500 progressait de 0,04% et le Nasdaq Composite prenait 0,24%. /Photo d'archives/Carlo Allegri

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en légère hausse vendredi, portée par de bons résultats d'entreprise au troisième trimestre, compensant la contre-performance d'Amazon et le diagnostic d'un premier cas de fièvre Ebola à New York, qui a nourri les inquiétudes sur une extension de l'épidémie.

Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones gagnait 6,49 points, soit 0,04%, à 16.680,47. Le Standard & Poor's 500, plus large, progressait de 0,04% à 1.951,47 et le Nasdaq Composite prenait 0,24% à 4.462,40.

L'indice S&P 500, en hausse de 3,4% sur la semaine jeudi à la clôture, devrait enregistrer son premier gain hebdomadaire en cinq semaines, à la faveur de solides résultats d'entreprise.

Aux valeurs, Le géant du commerce en ligne Amazon qui a fait état jeudi soir d'un chiffre d'affaires en-deçà des attentes pour le troisième trimestre et a tout autant déçu avec ses projections de ventes pour la période des fêtes, plongeait de près de 7% dans les premiers échanges.

Ford, qui a fait état vendredi d'un bénéfice du troisième trimestre en contraction de 34%, tout en dépassant tout de même le consensus de Wall Street grâce à une solide performance en Amérique du Nord, chute de près de 4%.

En revanche, Microsoft, qui a publié jeudi après la clôture, un chiffre d'affaires trimestriel meilleur que prévu grâce à ses ventes de tablettes Surface et à ses produits d'informatique dématérialisée ("cloud") pour les entreprises, tout en préservant ses marges bénéficiaires, gagne près de 2%.

Procter & Gamble, qui a annoncé vendredi qu'il scindrait sans doute sa division des piles Duracell en une entité indépendante suivant un recentrage sur ses marques les plus performantes en termes de croissance, progresse de près de 2,5%.

Chuck Mikolajczak, Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below