16 octobre 2014 / 07:24 / il y a 3 ans

Nestlé voit sa croissance ralentir mais maintient le cap

Le géant suisse de l'alimentation Nestlé a reconduit ses prévisions de résultats pour l'ensemble de l'année en dépit d'un tassement de sa croissance organique sur les neuf premiers mois dû au ralentissement de la croissance en Asie et à la poursuite de l'érosion des prix en Europe. /Photo prise le 16 octobre 2014/Denis Balibouse

VEVEY Suisse (Reuters) - Le géant suisse de l'alimentation Nestlé a vu la croissance de ses ventes ralentir sur les neuf premiers mois de l'année sous l'effet de la détérioration des économies asiatiques et de la tendance à l'érosion des prix en Europe, mais il n'en a pas moins confirmé ses objectifs sur l'ensemble de l'année.

Le chiffre d'affaires de la période janvier-septembre est ressorti à 66,2 milliards de francs suisses (54,8 milliards d'euros), à peu près conforme au consensus Reuters qui donnait 66,7 milliards.

La croissance organique, c'est-à-dire hors effet de change, acquisitions et désinvestissements, a ralenti à 4,5% alors que les analystes l'attendaient en moyenne à 4,7% comme sur les six premiers mois de l'exercice.

Pour l'ensemble de l'exercice, le groupe de Vevey confirme son objectif d'une croissance organique d'environ 5%.

"En dépit d'un environnement difficile (...), nous continuons à viser une croissance organique d'environ 5%, avec une amélioration des marges, du bénéfice récurrent par action à taux de change constants et de la rentabilité du capital", déclare l'administrateur délégué de Nestlé, Paul Bulcke, dans le communiqué de résultats.

Exprimé en francs, le chiffre d'affaires a baissé de 3,1% par rapport aux neuf premiers mois de 2013, reflétant ainsi les taux de change défavorables.

La croissance des ventes dans les marchés émergents, où le groupe réalise 44% de son chiffre d'affaires, a ralenti à 9,5% contre 9,7% sur les six premiers mois de l'exercice. Dans les marchés développés, elle n'a été que de 0,5%, contre 0,6% en janvier-juin.

Dans les Amériques toutefois, la croissance des ventes a accéléré à 5,1% contre 4,9% en janvier-juin. En Europe, elle est restée stable à 1,4%.

L'action Nestlé recule de 1,79% à 65,75 francs en début de séance après ces résultats, affichant la plus forte baisse de l'indice SMI qui se reprend de 0,2%.

Les résultats du numéro un mondial de l'alimentation contrastent avec ceux du français Danone qui a annoncé mercredi une croissance organique de 6,9% de ses ventes au troisième trimestre, de quoi conforter son objectif d'une hausse de 4,5%-5,5% sur l'ensemble de l'année.

Joshua Franklin, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below