2 octobre 2014 / 17:03 / il y a 3 ans

Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris où le CAC 40 a clôturé en forte baisse et sous 4.300 points (-2,81% à 4.242,67, son plus bas du jour) dans un volume étoffé de près de 5,0 milliards d'euros échangés sur Euronext, les marchés ayant été déçus par Mario Draghi qui a confirmé les programmes de rachats d'actifs de la BCE mais s'est abstenu d'en préciser le montant.

* Dans ce contexte, les financières ont été les premières victimes du retour de l'aversion au risque et ont largement contribué à la baisse du CAC 40, dont la capitalisation boursière cumulée a fondu de 31,0 milliards d'euros.

* SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (-5,05% à 38,61 euros) accusé la plus forte baisse du CAC 40. BNP PARIBAS a perdu 3,48% à 50,53 euros, CRÉDIT AGRICOLE 3,35% à 11,39 euros, AXA 2,5% à 18,885 euros.

Les bancaires (-3,3%), les pétrolières (-4,0%), pénalisées par la chute des cours du pétrole brut, ont accusé les plus fortes baisses sectorielles en Europe.

* TOTAL a perdu 4,98% à 48,18 euros et sa capitalisation boursière a fondu de 6,0 milliards d'euros. CGG 2,43% à 6,833 euros et VALLOUREC 2,78% à 34,48 euros.

* Le deuxième poids lourd du CAC, SANOFI, a abandonné 3,13% à 86,07 euros.

* Les matériaux de construction et les valeurs qui leur sont corrélées, ont également souffert. SAINT-GOBAIN a perdu 4,63% à 34,53 euros, SCHNEIDER 2,44% à 58,77 euros, LEGRAND 2,03% à 39,91 euros.

* Aucune valeur du CAC 40 n'a fini dans le vert.

* SOLOCAL (-5,26% à 0,54 euro) a accusé la plus forte baisse du SBF 120, prolongeant une orientation technique baissière engagée le 17 août, date à laquelle le titre est passé sous ses moyennes mobiles 20 (0,586) et 50 jours (0,589).

* A l'inverse, EULER HERMÈS (+2,26% à 85,90 euros) a signé la plus forte hausse du SBF 120 et confirmé une tendance haussière déclenchée le 18 septembre quand le titre a franchi sa moyenne mobile 20 jours (83,767)

* TF1 a gagné 1,12% à 10,83 euros. UBS a relevé sa recommandation sur le titre de "neutre" à "achat", avec un objectif de cours porté à 13,30 euros, estimant que le marché français de la publicité audiovisuelle ralentit moins que prévu.

* AIR FRANCE-KLM a perdu 3,07% à 6,87 euros, le secteur du transport aérien étant toujours plombé par les craintes de propagation de l'épidémie de fièvre Ebola après la détection d'un cas aux Etats-Unis. Avec l'impact de la grève de deux semaines des pilotes d'Air France qui a pris fin lundi, le titre a chuté de près de 20% depuis ses plus hauts récents du 9 septembre.

Yann Le Guernigou, Raoul Sachs, édité par Pascale Denis

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below