24 septembre 2014 / 11:35 / dans 3 ans

Les Bourses européennes orientées à la hausse à mi-séance

PARIS/LONDRES (Reuters) - Des propos rassurants du président de la Banque centrale européenne ont poussé les Bourses européennes à la hausse mercredi à mi-séance malgré un indicateur décevant en Allemagne et les inquiétudes liées aux frappes américaines en Syrie.

Des propos rassurants du président de la Banque centrale européenne ont poussé les Bourses européennes à la hausse à mi-séance malgré un indicateur décevant en Allemagne et les inquiétudes liées aux frappes américaines en Syrie. Le CAC 40 progressait de 0,49% vers 10h35 GMT, le Dax prenait 0,18% tandis que le FTSE cédait 0,09%. /Photo prise le 24 septembre 2014/REUTERS/Remote

Mario Draghi a déclaré sur Europe 1 que la BCE maintiendrait une politique monétaire accommodante pendant une période relativement longue et continuerait d‘avoir une politique monétaire expansionniste jusqu‘à ce que l‘inflation atteigne l‘objectif d‘un peu moins de 2%.

L‘indice Ifo du moral des chefs d‘entreprise allemands s‘est détérioré en septembre, à son plus bas depuis avril 2013, une dégradation qui refroidit les espoirs d‘un rebond de la première économie d‘Europe au troisième trimestre mais relance les anticipations de nouvelles mesures de la BCE.

“En gros, les choses ne se présentent pas bien en Europe”, dit Darren Courtney-Cook, chef du trading chez Central Markets Investment Management, qui estime que le DAX pourrait retomber à 9.000 points dans les prochains jour.

À Paris, l‘indice CAC 40 progresse de 0,49% à 4.380,65 points vers 10h35 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,18% tandis qu‘à Londres, le FTSE cède un petit 0,09%. L‘indice paneuropéen EuroStoxx 50 avance de 0,41% et l‘EuroFirst 300 de 0,24%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,15% à 0,3%.

Aux valeurs, TNT Express perd plus de 12% après que le groupe de messagerie néerlandais a dit renoncer à ses objectifs de rentabilité pour 2015, en raison surtout de la faiblesse de la croissance en Europe.

Le rendement de l‘obligation du Bund allemand a légèrement baissé, reflet des anticipations de nouvelles mesures de soutien à la croissance de la BCE.

Le yen remonte après des déclarations du Premier ministre Shinzo Abe s‘inquiétant de l‘impact de la faiblesse du yen sur l‘économie du pays, rapportées par l‘agence japonaise Jiji, alors que le dollar marque une pause face à l‘euro et à un panier de devises de référence après 10 semaines de gains.

Le Brent recule encore, l‘abondance de l‘offre et les signes de ralentissement de la croissance annulant les craintes pour l‘approvisionnement en pétrole liées aux nouvelles frappes aériennes en Syrie.

avec Sudip Kar-Gupta, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoit Van Overstaeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below