24 septembre 2014 / 07:54 / il y a 3 ans

Les Bourses européennes débutent en léger recul

Les Bourses européennes ont débuté en léger recul, prolongeant leur accès de faiblesse face aux inquiétudes liées aux frappes américaines en Syrie et les signes de ralentissement de la croissance, après des déclarations sans surprise mais encourageantes du président de la BCE. L'indice CAC 40 gagnait 0,01% vers 7h40 GMT, le Dax perdait 0,28% et le FTSE reculait de 0,18%. /Photo d'archives/Charles Platiau

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont débuté en léger recul mercredi, prolongeant leur accès de faiblesse de la veille sur des inquiétudes liées aux frappes américaines en Syrie et les signes de ralentissement de la croissance, après des déclarations sans surprise mais encourageantes du président de la BCE.

La Banque centrale européenne (BCE) maintiendra une politique monétaire accommodante pendant une période relativement longue et continuera d'avoir une politique monétaire expansionniste jusqu'à ce que l'inflation atteigne l'objectif d'un peu moins de 2%, a répété Mario Draghi sur Europe 1.

Toutefois, au lendemain d'enquêtes Markit reflétant un ralentissement de l'activité dans la zone euro et une nouvelle contraction en France en septembre, les investisseurs sont prudents en attendant la publication de l'indice Ifo du climat des affaires de septembre en Allemagne, prévue à 08h00 GMT. Les économistes tablent sur un indice en baisse, à 105,7, contre 106,3 en août.

"Je pense que tout le monde sera très attentif (à l'indice Ifo) car il y a un vrai risque de déception", dit Mike Reuter, chez Tradition.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,01% à 4.359,69 points vers 7h40 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,28% et à Londres, le FTSE recule de 0,18%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 0,08% et le FTSEurofirst 300 0,05%.

Le titre TNT Express perd plus de 9% à Amsterdam après que le groupe de messagerie a dit renoncer à ses objectif de rentabilité pour 2015 en raison surtout de la faiblesse de la croissance en Europe.

Philips avance encore de 1,3%, plus forte hausse du Stoxx 50, après avoir pris 3,45% la veille à la suite de l'annonce de la scission de ses activités d'éclairage pour développer ses branches santé et grand public.

Air France-KLM reprend 0,45% après avoir annoncé que la compagnie aérienne prévoyait de suspendre le projet de compagnie aérienne low cost Transavia Europe - à l'origine de la grève des pilotes - mais pas de l'abandonner, contrairement à ce qu'indiquait plus tôt le secrétaire d'Etat aux Transports.

Sur le marché des changes, les déclarations du Premier ministre Shinzo Abe s'inquiétant de l'impact de la faiblesse du yen sur l'économie du pays ont entraîné un retournement à la hausse du de la devise face au dollar, qui par ailleurs se stabilise face à l'euro et à un panier de devises de référence.

Sur le front du pétrole, le Brent se stabilise après deux jours de baisse, l'abondance de l'offre et les signes de ralentissement de la croissance annulant l'impact de la montée des tensions aux Moyen-Orient.

Francesco Canepa, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below