for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Les valeurs à suivre à Wall Street

Estée Lauder est à suivre lundi à Wall Street. Le titre prend 4% en avant-Bourse après la publication de résultats trimestriels supérieurs aux attentes, porté par le dynamisme de la demande en Chine et des ventes en ligne de ses produits cosmétiques. Le groupe a annoncé par ailleurs une augmentation de 10% du dividende trimestriel, à 0,53 dollar par action. /Photo d'archives/REUTERS/Lucy Nicholson

PARIS (Reuters) - Principales valeurs à suivre lundi à Wall Street où les contrats à terme indiquent une ouverture en hausse de 1% pour le Nasdaq, de 1,3% pour le S&P-500 et de 1,6% pour le Dow Jones :

* ESTEE LAUDER prend 4% en avant-Bourse après avoir fait état lundi de résultats trimestriels supérieurs aux attentes, porté par le dynamisme de la demande en Chine et des ventes en ligne de ses produits cosmétiques. Le groupe a annoncé par ailleurs une augmentation de 10% du dividende trimestriel, à 0,53 dollar par action.

* TWITTER a déclaré vendredi avoir modifié sa politique et levé la suspension du compte du New York Post après que le journal a publié des articles sur le fils du candidat démocrate à la présidentielle Joe Biden.

* DUNKIN ‘BRANDS se fait racheter par Inspire Brands pour 8,76 milliards de dollars (7,5 milliards d’euros), ont annoncé vendredi les deux sociétés. Le titre gagne 6% en avant-Bourse.

* NIELSEN HOLDINGS a annoncé dimanche la vente de son activité de données sur les biens de consommation pour 2,7 milliards de dollars (2,3 milliards d’euros) à la société de capital-investissement Advent International, le groupe d’études de marché souhaitant se concentrer sur sa branche médias. Dans les échanges en avant-Bourse, le titre gagne 10%.

* CUREVAC - Le traitement expérimental contre le COVID-19 de CureVac a déclenché une réponse immunitaire chez l’homme, a déclaré lundi le laboratoire allemand dont l’action cotée à Wall Street prend 4,3% en avant-Bourse.

* MARATHON PETROLEUM a accusé une perte d’environ 1 milliard de dollars (858 millions d’euros) au troisième trimestre en raison d’une charge de 525 millions de dollars et d’une baisse de la demande de brut due à la pandémie. Le titre cède 3,5% en avant-Bourse.

Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up