for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

France: Le PIB va se contracter de 11% en 2020, selon Bruno Le Maire

PARIS (Reuters) - Le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a déclaré vendredi que le gouvernement prévoyait désormais une contraction du produit intérieur brut (PIB) de la France de 11% en 2020.

Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a déclaré vendredi que le gouvernement prévoyait désormais une contraction du produit intérieur brut (PIB) de la France de 11% en 2020. /Photo prise le 28 ocotbre 2020/REUTERS/Charles Platiau

Le gouvernement français tablait jusqu’ici sur une récession économique de 10% cette année.

Cette révision intervient alors que la France est entrée vendredi dans un nouveau confinement national qui doit durer au moins quatre semaines, afin de contenir une deuxième vague de l’épidémie de coronavirus à l’approche des fêtes de fin d’année.

“Dès 2021, nous serons capables de retrouver des chiffres de croissance, qui seront de bons chiffres de croissance”, a assuré Bruno Le Maire sur France Inter.

En septembre, le ministre avait estimé la croissance du PIB français l’année prochaine à 8%.

Bruno Le Maire s’est aussi félicité du rebond de la croissance économique au troisième trimestre, qui s’est avéré plus fort que prévu.

Sur cette période, le PIB français a connu un rebond de 18,2% alors que les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur une croissance de 15,4%.

Lors des premier et deuxième trimestres de l’année, marqués par le premier confinement national, le PIB avait reculé respectivement de 5,9% et de 13,7%.

Selon l’Insee, le rebond du troisième trimestre est principalement dû à la reprise de la demande intérieure. Les dépenses de consommation des ménages ont ainsi progressé de 17,3%, se rapprochant de leur niveau d’avant-crise.

La demande intérieure finale, hors stocks, a contribué positivement à hauteur de 18,9 points à la hausse du PIB au troisième trimestre, note l’Insee.

Le commerce extérieur a également rebondi sur la période, avec une hausse de 23,2% des exportations, et contribué positivement à 1,2 point de la croissance du PIB.

Blandine Hénault, édité par Jean-Michel Bélot

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up