for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

UE: Le Parlement veut inclure le transport maritime dans les quotas carbone

Le Parlement européen a voté mardi en faveur de l'intégration à partir de 2022 des émissions de gaz à effet de serre (GES) du secteur du transport maritime dans le système de quotas d'émission carbone de l'Union européenne (UE). /Photo prise le 15 septembre 2020/REUTERS/Yves Herman

BRUXELLES (Reuters) - Le Parlement européen a voté mardi en faveur de l’intégration à partir de 2022 des émissions de gaz à effet de serre (GES) du secteur du transport maritime dans le système de quotas d’émission carbone de l’Union européenne (UE).

Le transport maritime est le seul secteur non soumis aux objectifs de l’UE en matière de réduction des émissions de GES, mais il fait l’objet d’une surveillance accrue.

Les législateurs européens estiment que le système d’échange de droits d’émissions de l’UE devrait être élargi pour y inclure la pollution émise par les traversées maritimes en Europe, ainsi que les traversées internationales qui commencent ou finissent dans un port de l’UE. Cela obligerait les armateurs à acheter des permis carbone européens pour couvrir ces émissions.

Il est grand temps que le principe du “pollueur-payeur” soit appliqué au transport maritime”, a déclaré à Reuters Jutta Paulus, eurodéputée écologiste allemande qui dirige les discussions du Parlement européen sur ce sujet.

La Commission européenne doit rendre public jeudi un document dans lequel elle préconise d’étendre le dispositif à “au moins le transport maritime intra-UE”.

Le Parlement européen doit officiellement entériner sa position par un nouveau vote mercredi.

Kate Abnett, version française Kate Entringer, édité par Jean-Stéphane Brosse

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up