for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

LVMH déplore la "mauvaise foi" de Tiffany, dit n'avoir jamais tenté de renégocier l'accord

LVMH n'a jamais tenté de renégocier le prix et les termes de l'acquisition de Tiffany, et le joaillier américain fait preuve de mauvaise foi quand il accuse le groupe de luxe de tarder dans la communication des éléments nécessaires pour obtenir l'aval des autorités européennes de la concurrence, a déclaré mercredi le directeur financier de LVMH. /Photo prise le 28 janvier 2020/REUTERS/Christian Hartmann

PARIS (Reuters) - LVMH n’a jamais tenté de renégocier le prix et les termes de l’acquisition de Tiffany, et le joaillier américain fait preuve de mauvaise foi quand il accuse le groupe de luxe de tarder dans la communication des éléments nécessaires pour obtenir l’aval des autorités européennes de la concurrence, a déclaré mercredi le directeur financier de LVMH.

LVMH ne pouvait pas prendre le risque que l’acquisition de Tiffany soit repoussée à plusieurs reprises, a ajouté Jean-Jacques Guiony, invoquant la nécessaire clarté due aux actionnaires du groupe sur sa stratégie.

Le géant français du luxe a auparavant évoqué l’abandon du projet d’acquisition du joaillier américain, qui a riposté en saisissant la justice américaine pour l’obliger à boucler cette opération estimée à 16,2 milliards de dollars (13,8 milliards d’euros). [L8N2G62R4]

Sarah White; version française Henri-Pierre André, édité par Jean-Michel Bélot

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up