for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

La Pologne va investir dans le nucléaire et accélérer la fin du charbon

La Pologne va accélérer sa sortie du charbon et investir massivement dans l’énergie renouvelable et le nucléaire afin d'affronter les défis imposés par le changement climatique et s'assurer un approvisionnement stable d’électricité, a dit mardi le gouvernement. /Photo d'archives/REUTERS/Kacper Pempel

VARSOVIE (Reuters) - La Pologne va accélérer sa sortie du charbon et investir massivement dans l’énergie renouvelable et le nucléaire afin d’affronter les défis imposés par le changement climatique et s’assurer un approvisionnement stable d’électricité, a dit mardi le gouvernement.

Dans une mise à jour de la stratégie énergétique du pays d’ici 2040, le ministre polonais du Climat a annoncé un investissement de 150 milliards de zlotys (33 milliards d’euros) pour construire les premières centrales nucléaires du pays, dont la première sera opérationnelle d’ici 2033, et d’environ 130 milliards de zlotys (29 milliards d’euros) dans l’éolien offshore à l’horizon de 2040.

Premier producteur européen de charbon, la Pologne est le seul pays membre de l’Union européenne à avoir refusé de s’engager à passer à la neutralité carbone d’ici 2050, arguant d’avoir besoin de plus de temps et de financement pour la transition vers les énergies propres.

Mais la hausse des prix des émissions de carbone, la politique climatique de l’UE et désormais l’épidémie de coronavirus, qui a plombé la demande, ont obligé Varsovie à accélérer sa transition énergétique.

Miser sur le nucléaire et les énergies renouvelables permettra la création de 300.000 emplois, estime l’exécutif polonais.

Agnieszka Barteczko, version française Diana Mandiá, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up