for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

L'UE veut un droit de veto sur des normes britanniques post-Brexit, selon la presse

L'Union européenne demande au Royaume-Uni, dans le cadre des négociations sur leurs relations post-Brexit, à pouvoir potentiellement s'opposer à de futures lois et régulations britanniques en matière de commerce, rapporte samedi The Times, citant de hauts représentants du gouvernement britannique. /Illustration d'archives/REUTERS/Dado Ruvic

(Reuters) - L’Union européenne demande au Royaume-Uni, dans le cadre des négociations sur leurs relations post-Brexit, à pouvoir potentiellement s’opposer à de futures lois et régulations britanniques en matière de commerce, rapporte samedi The Times, citant de hauts représentants du gouvernement britannique.

D’après le journal, le négociateur en chef des Européens, Michel Barnier, insiste pour que Londres accepte de ne pas instaurer de quelconques changements à la législation britannique qui pourraient affecter le commerce avec l’UE sans au préalable consulter Bruxelles.

David Frost, qui mène les négociations pour Londres, a rejeté cette approche, écrit The Times.

Le Royaume-Uni a officiellement quitté le bloc communautaire le 31 janvier dernier, mais reste soumis aux règles de celui-ci pendant une période de transition qui s’achève le 31 décembre 2020.

Alors que Bruxelles veut un accord d’ici fin octobre, l’hypothèse d’un échec des négociations s’est accrue avec l’insistance de Londres de disposer d’une autonomie totale sur ses projets d’aides d’Etat.

Selon le Telegraph, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen va ouvrir la voie à une “mise à l’écart” de Michel Barnier dans l’optique de débloquer les discussions avec le Royaume-Uni.

Kanishka Singh à Bangalore; version française Jean Terzian

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up