for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Renault confie à Nicolas Maure la supervision de son redressement

Renault a annoncé vendredi la nomination de Nicolas Maure (photo) au poste de vice-président exécutif du constructeur avec la charge de superviser "le redressement de la performance et le retour à un niveau satisfaisant de profitablilité d'ici à 2022". /Photo d'archives/REUTERS/Maxim Shemetov

PARIS (Reuters) - Renault a annoncé vendredi la nomination de Nicolas Maure au poste de vice-président exécutif du constructeur avec la charge de superviser “le redressement de la performance et le retour à un niveau satisfaisant de profitablilité d’ici à 2022”.

“En étroite collaboration avec les marques et l’ensemble des fonctions du groupe, il aura la responsabilité de proposer et piloter un plan d’actions visant d’une part une réduction majeure de nos coûts fixes et variables, et d’autre part la génération de revenus et de cash, dès à présent”, souligne Luca de Meo, le directeur général du Groupe Renault, dans un communiqué.

Diplômé de l’École centrale de Paris et titulaire d’un MBA de l’INSEAD, Nicolas Maure, né en 1960, a entamé sa carrière chez Valeo et Faurecia avant d’entrer chez Renault en 2000 comme directeur des achats de la division pièces et accessoires.

Ex-président-directeur général de Dacia, filiale roumaine de Renault, puis président de l’entreprise automobile russe AVTOVAZ, contrôlée par le constructeur français, il dirigeait depuis 2018 les opérations du groupe dans la région Eurasie, poste qu’il conserve en plus de ses nouvelles attributions.

Sa prise de fonction, officialisée vendredi par communiqué, est effective depuis mardi.

Nicolas Delame et Henri-Pierre André

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up