for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Wall Street recule après la hausse des inscriptions au chômage

(Reuters) - La Bourse de New York poursuit son repli en début de séance jeudi, des indicateurs économiques inférieurs aux attentes étant venus s’ajouter au regain d’inquiétude pour la conjoncture suscité par le compte rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale.

La Bourse de New York poursuit son repli en début de séance jeudi. Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones perd 0,36%. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid

Quelques minutes après le début des échanges, l’indice Dow Jones perd 100,17 points, soit 0,36%, à 27.592,71, le Standard & Poor’s 500 recule de 0,35% à 3.362,96 et le Nasdaq Composite cède 0,37% à 11.105,34 .

Tous trois avaient déjà fini dans le rouge mercredi, le Nasdaq et le S&P s’éloignant des records inscrits en début de séance, après la publication des “minutes” de la Fed qui on ravivé les inquiétudes pour la reprise économique aux Etats-Unis face à la persistance de l’épidémie de coronavirus.

Les chiffres hebdomadaires des inscriptions au chômage ont conforté ce sentiment jeudi puisque le nombre de nouvelles demandes d’indemnisation a repassé le cap du million la semaine, repartant à la hausse alors que le marché anticipait une poursuite de la baisse des deux semaines précédentes.

L’indice d’activité économique “Philly Fed” est lui aussi ressorti inférieur aux attentes pour août, à 17,2 après 24,1 en juillet et 21,0 attendu par le consensus Reuters.

Ces chiffres nourrissent l’impatience des investisseurs face à l’absence de progrès apparents dans les discussions censées se poursuivre entre la Maison blanche et le Congrès sur de nouvelles mesures de relance.

Le repli général des actions touche en premier lieu les grandes valeurs cycliques comme le chimiste Dow, qui perd 1,41%, ou la banque JPMorgan Chase (-1,41%).

Le fabricant de microprocesseurs Nvidia cède 1,57%, les résultats trimestriels de ses activités de centres de données ayant déçu certains investisseurs après une envolée de plus de 180% depuis un an.

La seule hausse marquée du Dow Jones est pour Intel, qui gagne 2,29% après le lancement d’un plan de rachats d’actions de 10 milliards de dollars.

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

Marc Angrand, édité par Jean-Michel Bélot

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up