for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Plan social chez Sogeclair Aerospace: jusqu'à 245 salariés impactés en France

TOULOUSE (Reuters) - La société Sogeclair Aerospace France, filiale du groupe d’ingénierie Sogeclair, vient d’annoncer un projet de plan de sauvegarde de l’emploi qui concernerait jusqu’à 245 personnes en France, a-t-on appris auprès de la direction du groupe.

Présenté le 22 juin au personnel de l’entreprise, ce projet de plan social, qui comprend “un plan de départ volontaire et des licenciements secs” est en cours de discussion avec les organisations syndicales, a indiqué à Reuters un porte-parole de la direction.

Très impacté par le trou d’air historique que traverse l’aviation commerciale avec la crise sanitaire du Covid-19, le groupe toulousain Sogeclair explique ses difficultés par “l’arrêt des projets de R&D et de développement”.

La filiale française emploie actuellement 550 personnes dans l’Hexagone dont près de 400 à Toulouse. Le reste de ses effectifs est basé à Nantes, Saint-Nazaire, Aix-en-Provence et dans l’Essonne.

Au total, le plan de sauvegarde de l’emploi concernerait jusqu’à 245 personnes en France, dont l’essentiel dans la région toulousaine et impacterait dans une moindre mesure les autres filiales européennes.

‘Des mesures d’adaptation des effectifs à la nouvelle réalité du marché sont à l’étude principalement pour les filiales allemande, britannique et espagnole et pourraient concerner jusqu’à environ 50% du total des effectifs touchés par les mesures prévues dans la filiale française”, précise Sogeclair.

Fondé en 1962 à Toulouse, le groupe Sogeclair emploie 1.650 personnes dans le monde et a réalisé en 2019 un chiffre d’affaires de 185 millions d’euros, dont près de 80% grâce à sa division Aerospace.

Sous-traitant de premier plan d’Airbus, Bombarbier ou encore Dassault Aviation, Sogeclair est l’un des premiers à Toulouse, épicentre de la filière aéronautique en France, à travailler à la mise en place d’un plan social.

Avant lui, Derichebourg Aeronautics Services a écarté, au moins temporairement, l’option d’un PSE en signant début juin un accord de performance collective (APC) avec Force ouvrière malgré l’opposition des autres syndicats.

Face à la multiplication des accords de performance collective chez les sous-traitants d’Airbus et des grands donneurs d’ordre de la filière aéronautique, le syndicat CGT a appelé le 9 juillet à une journée d’action et de mobilisation régionale pour défendre l’emploi.

Johanna Decorse, édité par Blandine Hénault

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up