for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Coronavirus et perspectives économiques font chuter Wall Street

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en nette baisse de 2,72% mercredi, les investisseurs redoutant que l’économie américaine subisse de nouveaux contrecoups imputables au rebond des cas de contaminations au coronavirus.

La Bourse de New York a fini en nette baisse mercredi. Le Dow Jones a perdu 2,72%. /Photo prise le 26 mai 2020/REUTERS/Lucas Jackson

L’indice Dow Jones a cédé 710,16 points à 25.445,94.

Le S&P-500, plus large, a perdu 80,96 points, soit 2,59%, à 3 050,33. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 222,2 points (-2,19%) à 9.909,17 points.

Signe de la fébrilité qui s’est emparée des investisseurs, l’indice CBOE de la volatilité a fini en hausse de 8,45%.

Plusieurs Etats américains ont enregistré des hausses record de nouveaux cas de contamination au COVID-19, en Arizona et au Texas notamment, deux Etats qui avaient pris la décision de lever prématurément les dispositions qui visaient à freiner la propagation du coronavirus.

“L’atmosphère est de plus en plus négative devant les nouveaux cas de coronavirus, aux Etats-Unis et dans le monde. C’est l’été et à l’automne, nous aurons la grippe et le COVID-19 qui sera encore là, c’est une vraie préoccupation”, a commenté Elliot Savage, gestionnaire de portefeuille chez YCG Enhanced Fund.

Aux valeurs, les titres exposés au tourisme ont une nouvelle fois fait les frais du regain de doutes sur les perspectives du secteur. Royal Caribbean Cruises Ltd a cédé -11,26% et Norwegian Cruise Line Holdings Ltd -12,37%.

Carnival Corp a abandonné -11,11% après que Standard & Poor’s a abaissé la notation de sa dette en catégorie spéculative (junk).

Contre la tendance, Dell a pris 8,35% après la publication d’informations indiquant que le fabricant de semiconducteurs envisageait de céder sa participation d’environ 50 milliards de dollars dans le spécialiste de l’infonuagique VMware.

Le dollar profite du regain d’aversion au risque lié à la pandémie et aux tensions commerciales: l’indice qui mesure son évolution face à un panier de devises de référence prend 0,59%.

Les mêmes causes ont produit les mêmes effets sur les rendements des Tresauries si bien que le 10 ans perdait 2,5 points de base en fin d’après-midi.

Nicolas Delame

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up