for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

Rebond des ventes de Kingfisher au deuxième trimestre avec le déconfinement

Le groupe britannique Kingfisher, propriétaire en France des enseignes Castorama et Brico Dépôt, a fait état mercredi d'un bond de 21,8% de ses ventes à périmètre comparable au deuxième trimestre, clos le 13 juin, à la faveur notamment d'une levée du confinement. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

LONDRES (Reuters) - Le groupe britannique Kingfisher, propriétaire en France des enseignes Castorama et Brico Dépôt, a fait état mercredi d’un bond de 21,8% de ses ventes à périmètre comparable au deuxième trimestre, clos le 13 juin, à la faveur notamment d’une levée du confinement.

L’action du groupe à la Bourse de Londres s’adjugeait 4,57% à 212 pence vers 09h00 GMT, contre un gain de 0,75% pour l’indice FTSE 100.

Kingfisher, qui possède également les magasins B&Q et Screwfix, n’a fourni aucune prévision pour l’exercice annuel 2020-2021 en raison, dit-il, des incertitudes liées à la crise du coronavirus.

Les ventes à magasins constants qui avaient reculé de 74% durant la première semaine d’avril ont rebondi de plus de 25% depuis la deuxième semaine de mai.

Tous les magasins du groupe ont été fermés à partir du 23 mars au Royaume-Uni et du 15 mars en France et leur réouverture s’est effectuée progressivement à partir de la mi-avril.

Parallèlement, les ventes sur internet ont été multipliées par quatre depuis la mi-mars.

Pour l’exercice annuel clos au 31 janvier, le bénéfice avant impôts ajusté de Kingfisher a reculé de 5,2% à 544 millions de livres (607 millions d’euros) et les ventes de 1,5% à 11,5 milliards de livres.

Le groupe a déclaré en mars qu’il ne verserait pas de dividende.

James Davey; version française Claude Chendjou, édité par Henri-Pierre André

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up