for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

PSA travaille à une alternative au transfert de salariés polonais à Hordain

PSA a annoncé samedi travailler à une solution alternative au transfert de salariés polonais sur son site de Hordain, dans le Nord de la France, destiné à accompagner la montée en cadence de la production de l'usine après l'arrêt provoqué par le coronavirus. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

PARIS (Reuters) - PSA a annoncé samedi travailler à une solution alternative au transfert de salariés polonais sur son site de Hordain, dans le Nord de la France, destiné à accompagner la montée en cadence de la production de l’usine après l’arrêt provoqué par le coronavirus.

Ce transfert, au lieu de recourir à des intérimaires, a été critiqué par plusieurs syndicats du groupe, ainsi que par la ministre du Travail Muriel Pénicaud et le ministre de l’Economie Bruno Le Maire.

“Nous comprenons l’émotion que ce sujet peut susciter dans le contexte actuel du pays et travaillons a une solution alternative permettant de monter une équipe constituée majoritairement d’intérimaires, en substitution d’une partie importante des salariés de Gliwice (en Pologne)”, a dit une porte-parole de PSA dans une déclaration transmise à Reuters.

“Cette équipe supplémentaire dépendra du maintien de la demande des clients dans un contexte économique incertain et de la poursuite des aides gouvernementales en soutien du marché automobile très fortement ébranlé par les conséquences du COVID19 et les nouvelles réglementations en matière d’émissions”, a-t-elle ajouté.

“L’extrême gravité de ce qui frappe l’industrie automobile ne peut être ignorée.”

L’usine PSA de Hordain produit des fourgons et des navettes pour les marques Peugeot, Citroën, Opel et Toyota.

Gilles Guillaume

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up