for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
Économie

La contraction en Italie pourrait dépasser 8%, admet Gualtieri

La contraction de l'économie italienne cette année pourrait être supérieure aux 8% prévus pour l'instant par le gouvernement, a déclaré vendredi le ministre de l'Economie, Roberto Gualtieri (photo). /Photo d'archives/REUTERS/Ciro De Luca

ROME (Reuters) - La contraction de l’économie italienne cette année pourrait être supérieure aux 8% prévus pour l’instant par le gouvernement, a déclaré vendredi le ministre de l’Economie, Roberto Gualtieri.

La Banque d’Italie table sur une chute de 9,2% du produit intérieur brut (PIB) et la Commission européenne sur un recul de 9,5%.

S’exprimant lors d’une visioconférence organisée par Goldman Sachs, Roberto Gualtieri a déclaré que même si les indicateurs d’avril et mai étaient globalement conformes aux anticipations du gouvernement et si la reprise était en vue, certains secteurs restaient confrontés à des difficultés appelées à durer.

“Nous pourrions réviser à la baisse”, a-t-il ajouté à propos de la prévision de PIB du gouvernement.

Interrogé sur la capacité de l’Italie à faire face à une dette publique qui devrait dépasser 155% du PIB cette année, Roberto Gualtieri a répondu que l’objectif du gouvernement était d’augmenter le potentiel de croissance et de réduire les emprunts dès l’an prochain.

Il a ajouté que la dette diminuerait en 2021 et reculerait “significativement” au cours des années suivantes grâce au retour à un excédent budgétaire primaire (hors service de la dette).

Le déficit 2020 devrait représenter 10,4% du PIB.

Gavin Jones et Giuseppe Fonte, Marc Angrand

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up